Éco-Business

OFPPT : sept nouveaux centres pour renforcer le dispositif de formation

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail muscle son dispositif de formation grâce au démarrage de 7 nouveaux centres de formation répartis sur plusieurs régions du royaume.

Le maillage régional de l’OFPPT s’intensifie dans les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Casablanca-Settat et Souss- Massa. En effet, l’office a créé 7 nouveaux centres, dans le cadre de son partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité, dans l’objectif de développer l’inclusion sociale des jeunes. Rappelons que les deux partenaires ont donné le coup d’envoi de 7 centres de formation pour une enveloppe budgétaire de 140,5 MDH, dont 131 MDH dédiés à la construction (contribution de la fondation) et 9,5 MDH pour l’équipement (contribution de l’OFPPT).

4 centres à Tanger
Dans la région de Tanger, il a été procédé au lancement du centre de formation et d’insertion des jeunes à Khemiss Fahs Anjra, d’une capacité de 160 places pédagogiques. Il a nécessité un budget de 7,5 MDH dont 6,5 MDH pour la construction et 1 MDH pour l’équipement.

Ont également été lancés deux centres de formation et de renforcement des compétences des femmes et des jeunes aux communes rurales de Bahraouienne et Jouamaa à Fahs Anjra. Et ce, avec une capacité d’accueil de 160 places pédagogiques chacun ouverte sur 4 filières de formation qualifiante.

Chaque centre sera doté de 7 espaces pédagogiques, parfaitement équipés pour répondre aux besoins en formation des jeunes stagiaires. Leur construction a mobilisé une enveloppe budgétaire de 8 MDH (4 MDH pour le centre de Jouamaa et 4 MDH pour celui de Bahraouienne), alors que l’équipement a nécessité 2 MDH.

De son côté, le Centre Princesse Lalla Asmae pour les enfants sourds est dédié aux enfants souffrant de handicap auditif. Il dispense des formations qualifiantes dans les métiers de la coiffure, la coupe et couture, l’infographie et la pâtisserie, avec 3 ateliers d’apprentissage et 2 salles équipées. Pour la rentrée 2022, le centre offre une capacité d’accueil de 48 places. A noter que l’OFPPT a mobilisé un budget de 2 MDH pour son équipement.

Une école de la 2e chance à Casablanca

Avec une capacité d’accueil de 200 places pédagogiques, l’école de la 2e chance offre des formations qualifiantes en électricité de bâtiment, réparation automobile (mécanicien service rapide automobile), coupe et couture industrielle, commis de cuisine, en plus du digital. L’école dispose de 4 ateliers pédagogiques, outre des salles de cours et d’autres espaces communs. Le coût global de réalisation de ce projet est de 14 MDH, dont 2,5 MDH pris en charge par l’OFPPT.

Par ailleurs, ont été lancées les sections régionales du Centre national Mohammed VI pour les handicapés à Tanger et Agadir. En effet, ces structures ont nécessité la mobilisation d’un budget de 93 MDH (construction et équipement). À noter que l’OFPPT a doté les 7 centres d’une quarantaine de ressources administratives et technico-pédagogiques pour la gestion de la formation.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page