Éco-Business

OCP : 8,1 MMDH de dividendes versés, un record !

L’acteur majeur de l’industrie des engrais a enregistré une forte progression de ses performances financières, avec un record de dividendes versés à son actionnaire public, de pas moins de 8,1 MMDH. Plus encore, la hausse progressive des prix, associée à sa capacité à satisfaire la demande sur l’ensemble de sa chaîne de valeur, ont permis une augmentation de 50% de son chiffre d’affaires au terme de l’exercice 2021. 

C’est juste un montant record que le groupe OCP versera à son actionnaire au terme de l’année 2021. En effet, le Conseil d’administration d’OCP, qui s’est réuni le 15 mars 2022, a proposé la distribution de pas moins de 8,1 MMDH de dividendes à l’actionnaire public. Ce montant ne fait que refléter les performances exceptionnelles de l’acteur majeur de l’industrie des engrais, pour l’année 2021. Justement, OCP a assuré durant l’année écoulée une activité en forte progression, réalisant ainsi un chiffre d’affaires de 84,3 MMDH contre 56,2 MMDH une année plus tôt (+50%).


Cette performance s’explique principalement par une demande soutenue émanant des principales régions importatrices et des prix plus élevés pour toutes les catégories de produits (Roche, Engrais et Acide). «2021 est une année de résultats records et de réalisations importantes pour OCP, marquée par une excellente performance au quatrième trimestre. La hausse progressive des prix tout au long de l’année, associée à notre capacité à satisfaire la demande sur l’ensemble de la chaîne de valeur, a permis une augmentation de 50% de notre chiffre d’affaires et une hausse de 94% de l’EBITDA, grâce à une production efficiente qui a plus que compensé l’impact de la hausse des coûts des intrants», a déclaré Mostafa Terrab, président-directeur général d’OCP.

L’EBITDA s’affiche à 36,3 MMDH en 2021 comparé à 18,7 MMDH à fin 2020, enregistrant la croissance la plus significative, depuis plus d’une décennie, avec une hausse de 94% d’une année sur l’autre. Sa marge atteint 43% contre 33% à fin décembre 2020.

L’opérationnel excelle

Coté opérationnel, et grâce à son agilité commerciale, sa flexibilité industrielle et sa production efficiente qui a plus que compensé l’impact de la hausse des coûts des intrants, le groupe OCP a répondu efficacement aux évolutions de la demande. De ce fait, il a augmenté ses ventes des produits de spécialité, totalisant 34% des exportations d’engrais en 2021.

«OCP a su mitiger l’impact de l’augmentation des coûts des intrants grâce notre taille et notre approvisionnement long-terme et diversifié. L’efficience de notre production, combinée à des progrès continus en matière de logistique et d’économies de coûts, ont porté notre marge d’EBITDA à un niveau record de 43%, soit une augmentation de 100 points de base par rapport à 2020», note le PDG.

Notons dans ce sens que le chiffre d’affaires de la roche a augmenté de 32% d’une année sur l’autre, grâce à l’amélioration des prix, ayant suivi la tendance à la hausse des prix des engrais et l’augmentation des volumes d’exportation, principalement vers l’Europe et l’Asie.

De plus, la hausse des prix de vente a entraîné une augmentation du chiffre d’affaires de l’acide phosphorique et des engrais phosphatés de, respectivement, 51% et 57% par rapport à 2020.

Les investissements se consolident
Courant 2021, OCP a annoncé le démarrage de son programme d’expansion des capacités de production dans le but de les accroître de 3 millions de tonnes supplémentaires en 2023 et poursuivra également ses investissements dans des programmes environnementaux et sociaux afin de maintenir son leadership et garantir son impact positif sur la sécurité alimentaire mondiale.

D’ailleurs, les dépenses d’investissement du groupe ont atteint les 13,1 MMDH, dépassant largement les 9,6 MMDH engagés en 2020. Mostafa Terrab ne manque pas d’afficher sa fierté quant aux investissements conséquents réalisés en matière d’innovation et de recherche et développement. l’objectif étant «d’étendre considérablement la customisation de la production, développer de nouvelles techniques d’exploitation minières dotées d’analyse numérique, rationaliser les opérations et augmenter la production et l’utilisation de sources d’énergie verte.

À terme, ces initiatives permettront au groupe OCP de mieux servir l’agriculteur, avec des produits et services spécialisés, et accéléreront les efforts vers la décarbonation de notre entreprise, soulignant notre engagement envers la neutralité carbone d’ici 2040», affirme le PDG dans ce sens.

Le programme «Eau» renforcé

Au vue de la conjoncture agricole actuelle, caractérisée par une grave sécheresse, OCP affiche son engagement et apporte des réponses à cette situation. C’est ainsi que le groupe accélère son programme «Eau», et déploie des mesures exceptionnelles pour l’année 2022.

Dans ce cadre, il a recours à de nouvelles unités mobiles de dessalement, qui permettent d’augmenter ses capacités et ainsi de couvrir la totalité des besoins en eau des sites de production d’engrais situés à Jorf Lasfar et Safi. D’ailleurs, OCP cessera dès cette année d’avoir recours aux ressources naturelles en eau douce dans ses sites de production d’engrais», affirme-t-on auprès du groupe.

De ce fait, les dotations en eau libérées pourront être réorientées vers le renforcement de l’usage local en eau potable du bassin Oum Rbii. De plus, et au-delà des besoins de ses sites de production, les nouvelles solutions déployées par OCP permettront également d’alimenter en eau potable les villes d’El Jadida et de Safi.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page