Éco-Business

Nouveau modèle de développement : le marché boursier, un levier de financement peu utilisé

Le marché boursier est prêt à accompagner la mise en place du Nouveau modèle  de développement. Il est disposé à relever  les défis du financement,  et à augmenter le pourcentage des transactions réalisées par les investisseurs internationaux.

«Le marché boursier national doit se disrupter pour pouvoir être un vrai catalyseur de l’amorçage du Nouveau modèle de développement (NMD)». Ce constat a été avancé par l’expert marocain en transformation digitale, Nacer Kettani, lors de la conférence organisée par la Bourse de Casablanca sous le thème «La technologie, catalyseur d’un marché au service de l’amorçage du Nouveau modèle de développement». L’objectif de cette rencontre, qui a réuni un panel diversifié d’experts et de personnalités du monde de la finance, était de passer en revue les acquis et les avancées de la place casablancaise, de discuter des défis technologiques actuels et de se projeter à l’aune des ambitions du NMD. Ainsi, l’accent a été mis sur l’importance de l’innovation technologique dans la résilience du marché boursier, en s’appuyant sur l’expérience et les acquis, en la matière, de la place boursière casablancaise.

La Bourse de Casablanca, Engagée
«Le marché boursier est disposé à accompagner le développement économique du Maroc et à relever les défis de financement assignés par le Nouveau modèle de développement (NMD)», a affirmé le directeur général de la Bourse de Casablanca, Tarik Senhaji. Pour y parvenir, il est primordial de quadrupler la taille de la Bourse de Casablanca et «d’augmenter le pourcentage des transactions réalisées par des investisseurs internationaux, à hauteur de 25%», ajoute le patron de la Bourse de Casablanca. En effet, depuis l’implémentation de la première plate-forme de cotation électronique en 1997, l’ensemble des acteurs du marché (Bourse de Casablanca, Maroclear, Sociétés de bourse) se sont fortement engagés dans une veille technologique et opérationnelle continue, qui s’est concrétisée par la mise en place, en 2016, du nouveau système de cotation et de surveillance de la Bourse de Casablanca. Sous la tutelle du ministère de l’Économie et des finances et la régulation de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), tous les acteurs concernés se sont pleinement mobilisés pour développer une expertise et une excellence opérationnelle reconnues. «Lesquelles sont illustrées, aujourd’hui, par une cinquième année consécutive de disponibilité à 100% des plate-formes technologiques. Une maitrise et une expertise qui se sont avérées cruciales, en particulier en période de crise sanitaire», affirme le directeur général de la Bourse.

La technologie, un levier important
De son côté, le directeur des opérations financières et des marchés de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Nasser Seddiqi, a mis en avant la contribution de la technologie au développement du marché des capitaux et, par là même, l’amorçage du Nouveau modèle de développement (NMD), dont la mise en œuvre nécessite des ressources financières additionnelles importantes qui devront être apportées par les marchés financiers. En effet, le NMD positionne le marché des capitaux, et particulièrement la Bourse de Casablanca, au centre du financement de la relance économique. Les intervenants affirment, dans ce sens, que le marché boursier continuera à placer la technologie au centre de son business model afin de poursuivre son développement et maintenir l’excellence opérationnelle dans laquelle l’ensemble des acteurs opèrent. À ce propos, Kamal Mokdad, président du conseil d’administration de la Bourse de Casablanca, a déclaré «Le marché boursier marocain a fait le choix de la technologie très tôt, dès 1997. Cette orientation majeure a permis de construire une plate-forme de marché aux meilleurs standards internationaux, à la fois éprouvée, résiliente et évolutive. Elle a été accompagnée d’un processus d’innovation et d’amélioration continues qui a accéléré le développement d’une véritable expertise technologique nationale, et permis d’atteindre un niveau élevé d’excellence opérationnelle». Dans ce cadre, la plateforme et l’expertise Tech, ainsi développées, renforcent indéniablement le rôle du marché financier en tant que moyen efficace pour soutenir le financement du NMD.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page