Éco-Business

Médina Coco Polizzi: la SDR fait appel aux artisans

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La Médina Coco Polizzi d’Agadir retrouvera-t-elle son lustre d’antan? L’espoir de revoir ce village artisanal animé et fréquenté, sur les plans commercial et touristique, est permis.

La Société de développement régional (SDR) du tourisme vient de lancer un appel d’offres pour procéder à la contractualisation avec les artisans. L’objectif est de mettre à la disposition de tous les corps de métiers artisanaux les boutiques de la médina afin qu’ils y exposent leurs produits. La contractualisation concerne aussi les boutiques offrant des services aux visiteurs de ce site touristique.


Au total, la Médina Coco Polizzi recense 83 boutiques. Avant son acquisition par la SDR, seules 7% des boutiques étaient exploitées en plus du restaurant.

Que dit le cahier des charges ?
Selon le cahier des charges relatif aux demandes des offres de contractualisation, la redevance mensuelle est fixée à 150 DH/m2. Pour ce qui est de la durée de mise à disposition des boutiques, elle est de deux années renouvelables à condition d’accepter la révision de la redevance mensuelle fixée à 5% par la SDR. Le principe de reconduction tacite ne figure pas dans les clauses du contrat.

Dans ce sens, le renouvellement doit être fait officiellement, par voie réglementaire. La garantie s’élève à 3.000 DH. Ce montant ne peut être récupéré que par les soumissionnaires n’ayant pas été sélectionnés. Par ailleurs, la commission de traitement des offres ne prendra pas en considération les offres les plus avantageuses économiquement parlant, mais la diversité des activités et services ainsi que la capacité des soumissionnaires.

S’agissant des dispositions spéciales, les bénéficiaires ne peuvent pas céder ces boutiques, les louer ou renoncer à leur gestion. La SDR devrait aussi lancer l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) dédié à la rénovation des infrastructures hôtelières à Agadir.

En attendant la validation du manuel de procédures, ce mécanisme doté d’une enveloppe budgétaire de 120 MDH pour la période 2020-2022 a été créé dans le cadre de la convention conclue entre le ministère du Tourisme et du transport aérien, le Conseil régional Souss-Massa ainsi que le conseil communal. Le mécanisme de subvention ciblera les hôtels n’ayant pas d’arriérés, soit près de 5.000 lits.

Concernant les autres conditions d’éligibilité, les établissements doivent être exploités de manière continue ou discontinue depuis au moins 5 ans avec la présentation d’un programme de mise à niveau pour 3 années maximum. Les établissements faisant l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire sont exclus. Le plafond de la subvention a été fixé à 30% du coût de la rénovation par clé pour une limite de 10 MDH par établissement.

Le ministère du Tourisme et du transport aérien couvre 15% de la subvention tandis que le Conseil régional Souss-Massa et la commune en mobiliseront respectivement 10 et 5%. Par ailleurs, les modalités de gestion sont fixées à 5 ans, soit indirectement via une société de gestion, soit directement via un cahier des charges défini en concertation avec la SDR.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page