Éco-Business

Marrakech-Safi : comment booster l’écotourisme

Les opportunités à saisir pour le secteur de l’écotourisme sont nombreuses dans la Région Marrakech-Safi. Lors de la 3e édition des «CRI Meeting Days», l’accent a été mis sur les potentialités à saisir dans la région.

Le Centre régional d’investissement Marrakech-Safi a organisé la troisième édition des «CRI Meeting Days», sous le thème «Écotourisme : Résilience, Relance et Réinvention». Que ce soit en raison du positionnement de la région, 1re destination touristique nationale, ou en réponse au changement profond des tendances de voyage, l’écotourisme est, comme souligné par Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale et solidaire dans son mot d’ouverture du meeting, plus pertinent que jamais.


«L’écotourisme, c’est d’abord, une démarche inclusive, qui est engagé en faveur d’un développement durable, c’est le petit frère du développement durable, qui va permettre de préserver la biodiversité de la faune et de la flore mais aussi les ressources culturelles et les traditions humaines, propres à chaque région, dont regorge Marrakech-Safi» a-t-elle assuré.

Néanmoins, il s’agit aussi d’une chaîne de valeurs transversale complexe, qui nécessite une harmonisation des politiques et le renforcement de son cadre règlementaire, pour le plein déploiement de son potentiel.

Ambitions de la région
Avec 17 projets touristiques validés par la Commission régionale unifiée de l’investissement (CRUI) pour un montant d’investissement projeté de 2.3 MMDH en pleine pandémie, un vent d’espoir et d’optimisme souffle sur le secteur du tourisme. Et l’écotourisme n’est pas en reste. Présenté par Yassine Mseffer, directeur général du CRI-MS, cette tendance, qui s’accélère, a déjà de belles émergences dont elle peut être fière. Les projets, en montagne, dans le désert d’Agafay ou sur le littoral, sont autant d’exemples à célébrer.

Préparer Marrakech-Safi afin que celle-ci propose des offres écotouristiques intégrées, est l’ambition de la région, matérialisée par une première action pilote avec création du concept d’Éco-Village à Sidi Kaouki orienté durabilité, bien-être et, tourisme responsable. Un appel à projets est en cours jusqu’au 21 juillet 2021. Un positionnement qui apparaît comme étant un choix naturel et une orientation qui fait sens pour la région.

Imad Barrakad, président du directoire de la SMIT, n’a pas manqué de souligner que les opportunités à saisir sont nombreuses tant la diversité des paysages y invite. Il ajoute que «l’artisanat, les villages typiques de la région, la richesse culturelle ou encore l’hospitalité légendaire des communautés locales, sont autant de potentialités et d’atouts encore insuffisamment valorisés et qui pourtant sont des composantes essentielles à exploiter pour créer l’identité écotouristique régionale».

Associer l’innovation, le digital et l’écotourisme ouvre, davantage le champ des possibilités, telle est l’idée que l’on retient de l’exemple du Parc du Toubkal présenté par Barrakad, pour lequel sont explorées aujourd’hui les possibilités de loisirs conçus autour du gaming et des jeux d’aventure et courses d’orientation. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page