Éco-Business

Marrakech-Safi. Abdelillah El Ouardi: « Nous sommes leader dans le région en termes de parts de marché »

Entretien avec Abdelillah El Ouardi. Président du Directoire de la BP Marrakech-Béni Mellal

Le groupe est fortement engagé dans le développement du tissu économique régional. Il mène des actions de sensibilisation et d’information sur des sujets d’actualité tels que la décarbonation industrielle et l’innovation. Il intervient également à travers l’appui à la création d’entreprises, l’animation et l’accompagnement des tissus économique, associatif et culturel.


Quel est l’apport du Groupe BCP dans le développement de la Région Marrakech-Safi ?
Il s’agit d’un apport de premier ordre. Nous occupons la position de leader en termes de parts de marché, que ce soit en matière de financement (34%) ou de mobilisation de l’épargne (31%). Nous intervenons au plus près de notre clientèle dans la région, via un réseau dédié offrant une expertise métier pointue et une offre complète couvrant les besoins d’exploitation, d’investissement et d’internationalisation. En collaboration avec les partenaires publics et privés, nous menons des actions de sensibilisation et d’information au sujet de thématiques d’actualité telles que la décarbonation industrielle et l’innovation. Nous intervenons également activement, de concert avec nos différents partenaires, pour soutenir le développement de la Région Marrakech-Safi à travers l’appui à la création d’entreprises, l’animation et l’accompagnement des différents tissus économique, associatif et culturel. L’organisation des Régionales de l’investissement, dans le contexte actuel, en est un bel exemple.

Quelles actions ont été mises en place par le groupe pour développer l’emploi dans la région ?
Notre banque s’est toujours mobilisée, aux côtés de l’État marocain, pour la mise en œuvre de ses stratégies nationales visant le développement du tissu économique, en apportant des solutions de financement adaptées aux différents publics ciblés. Dans la continuité de cet engagement, nous avons mis en place un dispositif complet visant à stimuler l’auto-emploi à travers l’encouragement de la création de l’entreprise individuelle et de la TPE. Ainsi, plus de 1.200 dossiers ont été financés à ce jour par la Banque Populaire de Marrakech-Béni Mellal dans le cadre du programme Intelaka, à travers un réseau de plus de 1.400 agences dont 33 dédiées à la TPE. Pour renforcer ce dispositif, un accompagnement en amont et post-création est assuré par la Fondation création d’entreprises du Groupe BCP. Celui-ci vient compléter les solutions de financement proposées par la Banque Populaire Régionale (BPR). Nous soutenons également les PME relevant des secteurs industriels pourvoyeurs d’emploi dans leurs projets de développement, notamment via les programmes étatiques tels qu’Istitmar Croissance et Tatwir Croissance verte de Maroc PME. D’autres secteurs prédominants dans cette région sont également accompagnés par notre banque, notamment l’agriculture, le tourisme et le BTP. Notre banque agit également en faveur de l’écosystème d’innovation, grâce aux partenariats noués avec les structures d’accompagnement via une offre dédiée à la cible des startups.

Selon vous, que reste-t-il encore à faire au niveau de la région pour assurer au mieux son développement ?
De par son étendue et ses richesses économiques et culturelles, la région est classée troisième sur le plan national en termes de création de richesses et dispose d’un potentiel de développement des plus importants. Des spécialisations complémentaires par sous-région ont été identifiées. La valorisation de l’économie du savoir et le renforcement des synergies des différents acteurs, publics et privés, est à même de favoriser une création de valeur plus importante.

Comment le groupe œuvre-t-il
à la concrétisation des objectifs du Nouveau modèle de développement au niveau de la région ?
Le Nouveau modèle de développement (NMD) a identifié les régions comme un élément central dans la création des richesses matérielles et immatérielles à l’échelle du royaume. Pour cela, il préconise le développement d’écosystèmes économiques intégrés, la préservation des ressources naturelles, ainsi que l’aménagement de l’espace et des lieux de vie en conséquence à l’échelle territoriale. À travers son ancrage régional historique et son modèle coopératif unique à l’échelle du royaume, le Groupe BCP est bien armé pour jouer un rôle important dans la réalisation de ces objectifs. Nous disposons d’une grande expertise dans l’accompagnement des projets de développement dans les régions, que ce soit en matière de financement, à travers les BPR, ou de suivi à travers nos différentes filiales et fondations. Nous avons également développé, au sein de notre groupe, une vraie sensibilité écologique qui guide notre réflexion en matière de développement. À ce titre, je me permets de rappeler que nous sommes le premier groupe bancaire à avoir mis en place un Gender Bond à l’échelle du secteur bancaire marocain. Les dispositifs mis en œuvre pour encourager l’entrepreneuriat et la diversification des mécanismes de financement concourent également à favoriser la réalisation des objectifs fixés.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page