Éco-Business

Maroc-Canada: 5 MMDH d’échanges commerciaux en 2015

Les produits agricoles comptent toujours pour une grande partie des échanges commerciaux entre les deux pays./DR

Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Canada sont en constante progression, frôlant les 5 MMDH en 2015, a relevé, lundi à Rabat, l’ambassadrice du Canada au Maroc, Sandra McCardell.

«Bien que les produits agricoles comptent toujours pour une grande partie des échanges commerciaux, nos activités sont de plus en plus diversifiées», a noté McCardell, lors du lancement de l’année du Maroc au Canada «MaroCan 2016».


La diplomate est également revenue sur le lancement, en 2011, des négociations entre le Maroc et le Canada en vue d’un accord de libre-échange, le premier pour le Canada sur le continent africain. «Un tel accord donnerait une grande visibilité à notre relation et permettrait une prospérité accrue pour nos deux pays», a expliqué McCardell.

Elle a aussi fait savoir que l’émergence de l’industrie marocaine dans des secteurs de pointe, comme l’aéronautique, attire de plus en plus l’attention des entreprises canadiennes qui souhaitent se positionner dans les chaînes de valeurs mondiales.

Une ligne directe Montréal-Casablanca

Sur un autre registre, McCardell a estimé que le lancement par Air Canada d’une nouvelle liaison entre Montréal et Casablanca à compter de juin, le seul vol direct d’un transporteur nord-américain vers l’Afrique du Nord, témoigne de la position stratégique du Maroc sur le continent. Sans oublier son potentiel de croissance, y compris dans le secteur touristique.

Et de rappeler que le programme de développement bilatéral soutient, jusqu’à hauteur de 60 MDH par année, les réformes prioritaires du Maroc, dans les domaines de l’emploi des jeunes, de la formation professionnelle et de la croissance économique durable.

Par ailleurs, l’année du Maroc au Canada «MaroCan 2016» a été lancée, lundi à Rabat, sous le thème «Le Maroc, porte de l’Afrique». Cet événement constitue un tremplin pour les hommes d’affaires canadiens pour se positionner sur le marché marocain, qui représente un fort potentiel dans de nombreux secteurs économiques.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page