Éco-Business

Marché des stages : Stagiaires.ma publie son baromètre

Le baromètre 2017 du marché des stages, signé Stagiaires.ma, a été rendu public et rend compte d’un bond significatif des recrutements entre 2013 et 2016.


Les recruteurs sont de plus en plus friands de stagiaires. C’est, en substance, la conclusion présentée par Stagiaires.ma, 1re plateforme gratuite de mise en relation entre les étudiants et le monde du travail, dans l’édition 2017 de son baromètre annuel du marché des stages. Réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 48.000 étudiants-stagiaires ayant passé au moins un séjour au sein d’une des 1.000 entreprises approchées par les analystes de plateforme entre août et novembre 2016, l’étude est arrivée à présenter une cartographie du marché marocain des stages qui fait état d’une progression fulgurante des besoins des recruteurs.

En effet, le taux de recrutement de stagiaires est passé de 38% en 2013 à 62% en 2015, puis à 78% en 2016. C’est une hausse de plus de 100% en à peine 4 ans qui rend compte d’une concrétisation des orientations observées quelques années plus tôt, lesquelles versaient dans le sens d’un déplacement certain du curseur des intérêts vers les étudiants-stagiaires.

 

Parallèlement, le besoin de ces derniers a bondi de 87% en 2015 à 93% en 2016. S’agissant des sources de recrutement, Stagiaires.ma a relevé que le web, et plus précisément les réseaux sociaux et les job boards spécialisés, était la voie la plus privilégiée par les deux parties pour trouver, d’une part des débouchés et d’autre part des profils adaptés aux besoins des recruteurs. Ces plateformes «se taillent la part du lion avec respectivement 68% et 67%, tandis que la Cvthèque interne des entreprises se hisse à la 3e marche du podium avec 59%», fait remarquer le rapport, qui précise que, par distillation selon la taille de l’entreprise, ces proportions connaissent de fortes variations : plus l’entreprise est petite, plus le recours aux réseaux est important : 98% pour la TPE, 84% pour la PME et 21% pour la grande entreprise (GE). «En revanche, le revers de la médaille se constate pour les job boards : plus la taille de l’entreprise est importante plus le recours aux sites spécialisés est prisé (89% pour la GE, 78% pour la PME et 33% pour la PME)».

Pour ce qui est des demandeurs de stages, les données récoltées auprès de l’échantillon questionné font ressortir que les sites spécialisés ravissent légèrement la vedette aux réseaux sociaux (61% contre 58%), suivis des contacts personnels/professionnels (37%), des écoles (35%), des candidatures spontanées (32%) et des forums d’emplois (28%). Remarque intéressante : «61% des étudiants du privé ayant trouvé un stage l’ont obtenu grâce à leurs écoles contre seulement 8% pour le public». Par ailleurs, les recruteurs, interrogés sur les difficultés habituellement rencontrées, pointent du doigt l’absence du demandeur de stage lors de l’entretien (72%), la réactivité de l’école (71%) et la qualité des profils recherchés (63%). L’abandon du stage et la disponibilité des stagiaires sont moins fustigées (38% et 31% respectivement).  

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page