Éco-Business

Management : le télétravail, une solution miracle (Majorel)

La poursuite de l’activité de Majorel s’est effectuée avec succès grâce à son agilité et à la capacité de ses collaborateurs à s’adapter à la nouvelle donne imposée par la crise sanitaire. Le groupe s’est également appuyé sur la confiance témoignée par ses clients.

L’accélération digitale a été un véritable levier de performance pour Majorel et lui a ouvert de nombreuses opportunités de développement, de diversification de ses activités et d’expansion à l’international. C’est également ce coup d’avance qui lui a permis aujourd’hui, en temps de crise, de faire preuve d’agilité et de réussir la transition vers un nouveau mode de travail. En effet, afin d’assurer la continuité de son activité et contribuer à la création de valeur pour le pays, Majorel n’a pas lésiné sur les moyens: «Nous avons dû assurer une mobilisation sans précédent de nos moyens humains, technologiques et matériels, et geler les projets non vitaux pour privilégier la santé de nos collaborateurs et la pérennité de notre activité», précise le management de l’opérateur. Certes, une batterie de mesures sanitaires, de prévention et de sensibilisation, a été mise en place en un temps record, en parallèle à la mise en œuvre du télétravail. Mais Majorel a réussi le challenge de la continuité de son activité, grâce au dévouement de l’ensemble des fonctions support et des équipes de la DSI, qui n’ont ménagé aucun effort, et «ont travaillé jour et nuit pour s’assurer de la mise en place des conditions de sécurité des données, indispensables au déploiement du télétravail», détaille Hassan Ghellab, directeur général Afrique de Majorel. Il faut savoir que ce déploiement n’a pas été sans contraintes techniques. Là encore, l’anticipation a été un atout et un facteur clé de succès.


Anticipation
Majorel a même anticipé la crise, un projet pilote de télétravail ayant été testé par le groupe, validé et lancé officiellement au 4e trimestre 2019. Et la digitalisation des workflows de l’entreprise a permis d’éliminer les parapheurs de tous ses process internes. «Nous sommes fiers du succès de ce dispositif sans lequel le maintien de productivité, la protection de la santé et des emplois de nos collaborateurs auraient été difficiles», assure-t-on au niveau du management. Aujourd’hui, et même avec la reprise et le déconfinement, 70% des équipes sont en télétravail. De plus, le dispositif d’excellence sanitaire déployé dès les premières heures de la pandémie, et pour lequel Majorel a décroché la certification AFNOR, est toujours en vigueur. «Notre agilité et la capacité de nos collaborateurs à s’adapter, à incarner notre devise qu’est la #One Team, à monter rapidement en compétences et à faire preuve de responsabilité et de performance au quotidien, ont été décisifs», souligne le directeur général dans ce sens. Le groupe compte également sur la confiance témoignée par ses clients, qui a permis de généraliser le télétravail avec leur accord. À noter que le secret de cette réussite tient aussi au fait que Majorel a construit un portefeuille diversifié de clients internationaux de premier plan. Cela lui a permis de réduire les risques liés aux crises sectorielles en compensant la baisse d’activité sur les secteurs particulièrement touchés par la hausse enregistrée sur d’autres en croissance. Hassan Ghellab explique que «là encore, notre stratégie commerciale, mûrement réfléchie et déployée depuis de nombreuses années, a été un réel atout pour faire face à la crise». Pour rappel, Majorel, compte 7.000 collaborateurs au Maroc, et dispose d’un fort positionnement en Afrique subsaharienne, où son activité a permis de créer 2.000 emplois répartis entre le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Togo. Au niveau mondial, les équipes comptent 52.000 collaborateurs dans 29 pays. Les perspectives d’avenir, une fois passée cette crise, sont prometteuses.

Le levier de la «Marque Employeur» en temps de crise

La «Marque Employeur» représente l’image de l’entreprise auprès de ses employés, mais aussi de candidats potentiels. À l’ère du digital, ce concept est constamment challengé par les crises sanitaires, économiques ou encore sociétales. Chez Majorel, l’approche du capital humain a été adaptée aux profondes mutations opérationnelles imposées par la pandémie. Aujourd’hui, le groupe veille à incarner ses valeurs et à privilégier les rapports empathiques avec ses équipes. La crise actuelle a ainsi poussé le groupe à sortir de sa zone de confort et à plaider auprès de ses clients pour changer les codes de travail pratiqués dans l’industrie de la relation client. Ce faisant, Majorel a incarné son motto #One Team, une force unie face aux incertitudes liées à cette crise et l’unique carte à jouer en un temps particulièrement contraignant afin d’assurer l’avenir.

Par Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page