Éco-Business

Managem : ambitions “dorées” au Soudan !

Le groupe minier Managem a annoncé le bouclage de son partenariat, annoncé en février dernier, avec le groupe Wanbao Mining pour le développement d’un projet aurifère de grande taille au Soudan.

C’est acté ! Managem a bouclé un second partenariat avec le groupe Wanbao Mining pour le développement d’un projet aurifère de grande taille au Soudan. Mardi, l’opérateur minier national a donc annoncé, à travers un communiqué, que «toutes les conditions suspensives ont maintenant été levées et que le partenariat est bien effectif». Managem explique ainsi que ce partenariat s’inscrit en ligne avec sa stratégie de développer des investissements à échelle panafricaine et de consolider sa présence au Soudan. Sous les termes de cet accord, Managem détiendra 65% des parts (en excluant tout intérêt attribuable au gouvernement du Soudan) dans l’exploitation et les permis d’exploration -Block 15- ainsi que les permis d’exploration -affiliés aux blocs 9 et 24. De son côté, Wanbao Mining détiendra une participation de 35% dans les 6 blocs d’exploration 64-a-b-c & 66-a-b-c. «Aujourd’hui, nous donnons un nouvel élan à notre stratégie de croissance au Soudan, en mettant en avant le développement d’un projet aurifère de grande envergure dans le bloc 15, avec un objectif de production de 200.000 Oz par an à moyen terme, en plus de renforcer nos efforts d’exploration pour de nouveaux projets miniers dans d’autres blocs», affirme Imad Touimi, PDG de Managem.


Nouvelle extension
En effet, et dans le détail, les deux opérateurs souhaitent étendre l’actuel site en opération de Gabgaba qui suppose une augmentation de la production annuelle d’or de 60.000 à 200.000 Oz, avec des dépenses d’investissement en construction estimées à environ 250 M$. «Les deux partenaires envisagent de livrer une étude de faisabilité finale en vue de démarrer une nouvelle extension de la mine à horizon de 3 ans», détaille-t-on dans ledit communiqué. Ainsi, Managem restera l’opérateur de la mine et du projet de Gabgaba. Conformément à ses engagements sous le terme du partenariat, Wanbao fournira le support nécessaire pour sécuriser jusqu’à 70% du financement du projet.

Des projets dans le pipe
Il est également question de développer de nouveaux projets dans les permis d’explorations existants. L’objectif des deux partenaires est de capitaliser sur le large potentiel intact d’exploration, intégré dans les blocs existants et de développer une autre opération minière aurifère à horizon de 3 ans, avec à terme, des projets conjointement détenus sur une base de 50/50. Dans ce sillage, Wanbao Mining a agréé de financer jusqu’à 30 M$ en exploration et dépenses d’évaluation, et de mener des travaux d’exploration avec Managem en co-management dans les permis sujets du partenariat.

Les partenaires sont aussi convenus de coopérer et accroître leur présence au Soudan, sachant que Managem est depuis longtemps un opérateur minier d’envergure et historique dans le pays. Ils estiment que ce nouveau contrat, conclu avec un partenaire engagé et de renom, offrira une base encore plus solide pour une future croissance dans la production aurifère dans et au-delà des permis existants des deux partenaires, dans un pays au potentiel inégalé et intact. «Je suis convaincu que cette nouvelle coopération stratégique, basée sur la confiance et le respect mutuel, aura un impact positif sur nos entités respectives, et aboutira sur une mine opérationnelle de plusieurs millions d’onces au Soudan», explique le PDG de Managem. À noter que dans le cadre de ce deal, Scotiabank a été mandaté comme conseil financier et le cabinet d’avocats Naciri & Associés Allen & Overy est intervenu en tant que conseiller juridique du groupe Managem.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page