Éco-Business

Managem à l’assaut de l’or

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La minière qui a démarré l’année en cours sur une forte baisse de ses bénéfices compte acquérir des parts importantes dans un projet aurifère en République de Guinée.


Managem est déterminée à concrétiser sa stratégie. La minière avait en effet annoncé, depuis quelques années déjà sa volonté de «développer le potentiel du cuivre et atteindre une taille critique dans l’or en Afrique» à travers la recherche des opportunités d’acquisition de mines en production ou à un stade de développement avancé. La société a ainsi conclu, vendredi dernier à Londres, un accord de partenariat avec Avocet Mining PLC pour le développement de la mine d’or de Tri-K en République de Guinée. En vertu de cet accord, la minière britannique cède une partie de ses participations (à hauteur de 100%) dans le projet aurifère Tri-K à Managem, sous réserve de l’obtention des approbations requises par leurs instances de gouvernance.

Cet accord de partenariat vise à créer une joint-venture pour le développement, la construction et l’exploitation du projet Tri-K. Managem deviendra l’opérateur minier de référence du projet avec une participation en 2 phases au capital de la JV à hauteur de 60 à 70%. La première phase consiste en l’acquisition par Managem de 40% lors de la clôture de la transaction. «Durant cette phase, Managem et ses filiales effectueront les différents travaux de sondages, d’ingénierie et d’études technico-économiques afin d’accroître les réserves et de prolonger la durée de vie de la mine», explique le management de Managem. Lors de la seconde phase, le contrôle de Managem dans le projet passera à 70% si les réserves minières atteignent au moins 1 million d’onces, ou à défaut 60% si les réserves confirmées sont inférieures à 1 million d’onces. D’après Imad Toumi, président-directeur général de Managem, «le projet Tri-K représente une opportunité de croissance significative et nous avons reçu un soutien fort du ministère des Mines guinéen pour développer un grand projet aurifère. Cette transaction avec Avocet permettra à Managem de se positionner dans ce pays prometteur, en ligne avec notre stratégie d’ouverture de nouvelles frontières minières à travers l’Afrique dans le cadre d’un développement à long terme». Selon le site d’information britannique www.digitallook.com, Managem engagera 14 millions de dollars (environ 136,99 MDH) dans ce projet, dont 4 millions (39,18 MDH) comme paiement initial.

Les 10 millions (97,96 MDH) restants permettront d’entreprendre un programme de travail afin de réaliser une étude de faisabilité dans les 24 mois d’une lixiviation de la mine dans le cas où la réserve d’or serait d’au moins 1 million d’onces. De quoi alourdir son gearing qui se fixe à 109%, selon une analyste de la place, qui souligne que «les retombées de cet investissement ne vont pas se faire sentir dès demain». Notre analyste rappelle que «Le projet du Gabon est le seul lancé d’ailleurs car celui au Soudan est encore au stade de projet pilote». 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page