Éco-Business

Maghreb : un rapport sur la réalisation des objectifs de développement durable

 

Le premier rapport sur la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) au Maghreb a été lancé, vendredi, à Tunis,à l’occasion de la tenue de la 33ème Réunion du Comité Intergouvernemental d’Experts (CIE) du Bureau de la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) en Afrique du Nord (30 octobre au 2 novembre 2018). Pour la Tunisie, le document a indiqué que le plan de développement quinquennal (2016-2020) inclut déjà la plupart des ODD et que le gouvernement est en cours d’analyser le niveau d’intégration des objectifs et des cibles dans le plan quinquennal de développement et dans certaines stratégies sectorielles.

 

Cet exercice s’intègre dans le processus de révision à mi-parcours du Plan quinquennal de développement qui sera lancé en 2018 et la formulation en 2019 du nouveau plan quinquennal.

 

Par ailleurs, révèle le document, le gouvernement envisage l’élaboration d’une nouvelle stratégie de développement 2030, intégrant les ODD. Au volet de la disponibilité des données et selon des exercices d’évaluation des indicateurs réalisés dans les pays du Maghreb, le rapport a montré que la Tunisie dispose déjà d’un système opérationnel de suivi des indicateurs de l’environnement et du développement durable liés à la stratégie nationale de développement durable(SNDD) qui pourrait être mise à profit pour bâtir le nouveau dispositif de suivi des ODD. Présentant ce rapport, la chargée du développement durable de la CEA Afrique du nord, Marieme Bekaye avait indiqué que l’objectif recherché est de faire un premier bilan des progrès réalisés par les pays du Maghreb (Tunisie, Algérie, Maroc et Mauritanie) dans la mise en œuvre et le suivi des ODD. «On note quelques avancées dans l’intégration concrète des ODD dans les politiques sectorielles et locales, variables selon les pays et les secteurs » a-t-elle affirmé.

 

Elle a souligné que le premier rapport sur la réalisation des ODD au Maghreb a mentionné que l’appropriation de ces objectifs, deux ans après l’adoption du programme 2013, s’avère largement insuffisante. Et de préciser que la plupart des gouvernements tardent à définir leurs objectifs et cibles prioritaires et à mettre en place un cadre de gouvernance adéquat pour favoriser l’élaboration et la mise en œuvre de politiques intégrées, cohérentes et inclusives nécessaires pour répondre aux enjeux complexes et interdépendants des ODD.

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page