Éco-Business

Made in Morocco. Produits de la mer. Unimer rayonne à l’international

Le Groupe Unimer a réussi, au fil des années, à s’imposer sur le marché international à travers une offre de produits diversifiée, proposant des produits 100% marocains de grande qualité.

Qui ne connaît pas «la Monégasque»? Il s’agit de la marque historique du groupe marocain Unimer, spécialiste de la transformation des produits de la mer. Elle est devenue une référence de qualité sur le marché international des produits de la mer. Ce n’est pas la seule marque que le groupe commercialise : Tutus, Princesse, Madrigal, Walima, Belmonte sont autant de références qui témoignent du savoir-faire marocain sur le marché international. En effet, Unimer est le premier exportateur marocain de conserves de sardines et d’anchois ; il dédie 90% de son activité à l’exportation. Ses marques sont 100% marocaines et très bien positionnées sur les marchés étrangers.


«Unimer est l’une des rares entreprises marocaines à vendre autant de marques nationales à l’étranger. Nous véhiculons nos marques propres produites à travers plusieurs marchés internationaux. Nos produits jouissent d’une forte notoriété de par le monde», affirme Jalil Benwahhoud, directeur général délégué du Groupe Unimer. Ce dernier est un exemple d’entreprise marocaine ayant un fort rayonnement à l’export, notamment à travers sa marque «Tutus», qui existe depuis plus de 80 ans. Un produit purement marocain qui occupe une place importante sur le marché international. «Pour ce qui est des conserves de sardines et d’anchois, nous vendons quasi exclusivement nos marques propres, avec un petit pourcentage de marques «distributeurs»», ajoute Benwahhoud. Par ailleurs, la filiale de Sanam Agro étudie actuellement l’opportunité de lancer quelques-unes de ses marques phares sur le marché local. «Ce serait un retour de ces marques au pays, avec des produits innovants. Quoique nous commercialisions déjà des produits sur le marché local, à des prix raisonnables, notamment la gamme d’anchois disponible dans les rayons des supermarchés marocains», nous explique Jalil Benwahhoud. Le groupe ambitionne donc de servir le marché national avec des produits qualitatifs.

Stratégie intégrée
Unimer est devenue une référence nationale mais aussi dans plusieurs pays d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Asie et d’Afrique.

«Nous travaillons plus notre image de marque à travers une communication à 360° sur les réseaux sociaux, a travers les continents. Nos produits sont connus par leurs qualité et régularité» assure le directeur général délégué d’Unimer. Le groupe s’appuie aussi sur son approche intégrée de toute la chaîne de valeur, qui assure un meilleur contrôle du produit à chaque étape de production (pêche, mise en boîte, distribution). Le groupe mise sur une diversification de ses secteurs d’activité, ce qui lui permet de conforter sa position actuelle de leader de la conserve et de la semi-conserve. Jalil Benwahhoud note que «les ressources dont jouit notre pays, à savoir la sardine et l’anchois, proviennent de l’espèce la plus noble qui puisse exister sur le marché. À travers la qualité et l’expertise de nos usines, nous véhiculons l’image d’un produit marocain haut de gamme présent dans plusieurs pays». À préciser qu’Unimer œuvre également dans la maîtrise des approvisionnements en sardines et maquereaux.

Le groupe dispose en effet ses propres moyens de pêche. Plus encore, Unimer a développé toute une filière spécialisée dans l’aquaculture, développée à travers une joint-venture par la Société maroco-catalane d’aquaculture (SMCA). L’unité de production est située dans une concession de 160 hectares dans la baie de Dakhla, au niveau de laquelle sont cultivés des huîtres, des palourdes et des moules. Unimer s’est attaché depuis plusieurs années à développer ses expertises afin de maîtriser tout le processus de production, aussi bien en amont qu’en aval. «Notre rêve est que le produit, qu’il s’agisse de la sardine ou des anchois, estampillé Made in Morocco, jouisse, grâce à nos efforts, de la même image dont jouit un produit en provenance du Portugal par exemple. J’estime que le produit marocain n’a rien à envier à ses
concurrents européens», conclut Jalil Benwahhoud. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page