Éco-Business

Made in Morocco. Groupe OCP: Catalyseur de projets 100% locaux

Depuis plusieurs années le groupe OCP œuvre pour la stimulation d’un tissu économique plus résilient, qui permet in fine de créer une valeur ajoutée durable et partagée par l’ensemble des citoyens marocains.

Le secteur économique local dans les territoires d’implantation du groupe OCP se caractérise par une forte proximité au secteur agricole et par une dominante sociale et solidaire, les modèles les plus répandus étant la TPE et la coopérative artisanale ou agricole. Ancré dans ses territoires depuis cent ans, le groupe a lancé des initiatives comme Act4Community (2017) et Al Moutmir (2018), en plus des programmes développés par la Fondation OCP et la Fondation Phosboucraa, dans le but de mettre sa connaissance approfondie des communautés locales au profit de leur développement et de la promotion du produit 100% national. Initialement pensé comme un programme d’engagement communautaire du groupe, Act4Community est désormais une association composée de collaborateurs d’OCP. Ces derniers se proposent d’accompagner bénévolement, à travers des programmes structurants, le tissu économique et associatif local dans son action pour le développement humain des régions où le groupe opère. Par ailleurs, Al Moutmir consiste en une offre multiservices comprenant des solutions innovantes et personnalisées pour mieux accompagner les agriculteurs, notamment les petits. «Cette initiative est axée sur la promotion des meilleures pratiques agricoles, techniques et de gouvernance, en particulier la fertilisation raisonnée comme véritable levier pour améliorer la productivité et préserver les ressources naturelles», nous explique-t-on auprès des équipes du groupe OCP.


Vers de nouveaux modes
de distribution…
À travers les programmes Act4Coopérative, Act4Agriculteur, Act4Pêcheur ou Act4M3ellem, déployés initialement pour pallier les perturbations logistiques engendrées par la pandémie, le groupe OCP a œuvré pour que les producteurs et artisans puissent se rapprocher du client final, maximisant ainsi la valeur ajoutée de leurs activités. Dans la région Gantour, les bénévoles Act4Community ont, par exemple, répertorié plus de 100 artisans locaux dans tous les corps de métier, et ont mis ce catalogue à la disposition des collaborateurs OCP et de leurs familles. Selon le groupe, «la refonte des modes de distribution aide les petites structures à tirer profit des circuits courts en vue d’augmenter leur profitabilité, d’atteindre de nouveaux marchés, et ainsi d’éviter toute déperdition de valeur».

… mais aussi de consommation solidaire
Partant du fait que le rôle du client final est essentiel pour la promotion des achats solidaires et responsables, selon OCP, «les bénévoles de Act4Community ont mené en interne de véritables campagnes de communication pour la sensibilisation de leurs collègues au soutien du tissu économique local, en mettant à leur disposition une offre complète». Celle-ci comprend la livraison à domicile et le paiement à distance à travers les plateformes e-commerce ou directement auprès des producteurs, mais aussi dans les économats OCP (à Benguerir et Youssoufia par exemple) où des paniers solidaires baptisés «Mantouj Bladi Fi Dari». A travers ces actions OCP vise le développement commercial de ces structures locales et le renforcement de leurs capacités avant le passage à la promotion via les canaux externes et média locaux.

Un «cooplab» en cours de création
En vue de pérenniser ces efforts au-delà de la crise et d’appuyer la relance du secteur de l’économie sociale et solidaire, le Cooplab – UM6P, fondé par l’Université Mohammed VI polytechnique avec l’appui de la Fondation OCP, au sein du Social Innovation Lab, vient jouer un rôle capital. «Le Cooplab ambitionne de s’ériger en modèle d’innovation sociale au service des coopératives marocaines et subsahariennes et se donne pour principales missions de proposer une offre de formation, de partage et d’accompagnement au profit des acteurs du tissu économique local, basée sur un apprentissage par la pratique «Learning by doing» et imprégnée par la R&D», nous explique-t-on. Il vise également à promouvoir une culture d’innovation et d’excellence, à travers la capitalisation sur l’expertise de l’écosystème du groupe OCP en collaborant avec les programmes Act4Community et Almoutmir et les deux fondations. Ainsi, ce modèle d’innovation sociale se veut un véritable catalyseur de changement, favorable à la montée en puissance des acteurs du secteur. Le bénéfice de ces actions a d’abord vocation à permettre aux communautés locales d’atténuer, dans l’immédiat, l’impact de la crise, à travers par exemple la marketplace www.Sookoa.ma, développée en collaboration avec l’école 1337 ; mais surtout, à long terme, cet effort consolidé permettra d’amorcer la transformation du tissu économique local vers un modèle créateur de valeur durable, plus inclusif, qui valorise les ressources locales, tangibles et intangibles.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page