Éco-Business

Lesieur Cristal : la baisse de régime atténuée par l’activité des filiales subsaharienne

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les performances semestrielles de Lesieur Cristal ont été affectées par la flambée des cours de matières premières. Le chiffre d’affaires ressort quasi-stable par rapport à 2020. Le résultat d’exploitation, quant à lui, diminue de 20%. Une baisse de régime atténuée par un bon démarrage des filiales subsahariennes nouvellement acquises

La conjoncture reste morose pour Lesieur Cristal. Il faut dire que la flambée des cours des matières premières, au niveau international, a fortement impacté les performances du groupe. Ce dernier a, en effet, supporté cette hausse plusieurs mois durant, ne la répercutant que partiellement sur ses prix de vente. Ce qui n’a pas manqué de se refléter sur ses performances financières.


«Lesieur Cristal affiche une baisse de ses résultats sur le premier semestre 2021», explique le groupe dans sa communication financière semestrielle. Assurant que cette baisse a été atténuée par un bon démarrage de ses activités subsahariennes nouvellement acquises. Grace à quoi, le chiffre d’affaires consolidé affiche une progression de 14.5%. À périmètre constant, le chiffre d’affaires ressort quasi-stable par rapport à 2020. Ceci étant, le résultat d’exploitation enregistre une baisse de 20% (-28% à périmètre constant), principalement sous l’effet du faible niveau de répercussion de la hausse des cours des matières premières sur les prix de vente. Le résultat net consolidé s’établit à 44 MDH, contre 63 MDH en 2020.

Il faut dire aussi que le premier semestre 2021 a été largement impacté par les retombées négatives de la crise sanitaire sur le pouvoir d’achat ainsi que le manque de liquidités sur le marché. Comme évoqué précédemment, le cours des prix des matières premières, en hausse depuis le début de l’année, a aussi joué un rôle prépondérant. La répercussion limitée de cette flambée des cours sur les prix de vente a donc caractérisé le premier semestre écoulé.

Par ailleurs, les volumes de ventes du deuxième trimestre ont été en deçà de ceux de la même période de 2020, suite au phénomène de stockage des denrées alimentaires observé en début de crise sanitaire. La filiale marocaine du groupe Avril affirme poursuivre, en cette période de crise pandémique, l’adaptation de son dispositif sanitaire afin de préserver la santé de ses collaborateurs et de ses partenaires tout en garantissant la continuité de l’approvisionnement du marché.

Un dividende de 3 DH/action
Suite à la décision de surseoir à la distribution d’un dividende, prise lors de la réunion du 25 mars 2021, le Conseil d’administration de Lesieur Cristal s’est réuni le 13 septembre 2021 sous la présidence de Khalid Cheddadi. L’ordre du jour portait sur l’examen de l’activité du groupe et l’arrêté des comptes sociaux et consolidés au 30 juin 2021. Il a été proposé de reconduire un dividende de 3 DH/action sur les résultats de l’exercice 2020 et de soumettre cette proposition à l’approbation de l’Assemblée générale ordinaire réunie extraordinairement, convoquée jeudi 21 octobre 2021.

Côté perspectives, et au regard de la persistance de la pandémie, Lesieur Cristal réitère son engagement de renforcer son dispositif sanitaire tout en gardant ses équipes mobilisées pour la réalisation de ses priorités stratégiques. Lesieur Cristal veillera à l’amélioration de l’équilibre de ses agrégats financiers, au cours du deuxième semestre, sur ses différents métiers au Maroc. Enfin, la société continuera de déployer les efforts adéquats pour maintenir la dynamique positive de ses acquisitions récentes en Afrique (Tunisie et Sénégal notamment).

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page