Éco-Business

Monétique. Les Marocains encore attachés au Cash !

Beaucoup de Marocains n’ont toujours pas adopté le réflexe de la carte bancaire, lorsqu’il souhaitent effectuer leurs achats.

Les dernières statistiques du Centre monétique interbancaire (CMI) montrent qu’en dépit d’une progression des performances globales de l’activité monétique, il n’en demeure pas moins que l’option pour laquelle les cartes bancaires est la plus usitée demeure le retrait d’espèces. Celui-ci représente encore 80,6% des opérations effectuées par les détenteurs de cartes bancaires. Les retraits totalisent 316 millions d’unités pour 286,8 milliards de dirhams, soit 90,3 % du montant global des opérations au Maroc , soit 90,3 % du montant global des opérations au Maroc, et 8.6 % de plus que l’année 2018.


Les données, qui comptabilisent les opérations de retrait, les opérations de cash advance, les paiements en cartes bancaires marocaines ou étrangères ont atteint 413,8 millions d’opérations pour un montant global de 346,3 milliards de dirhams (32,6 milliards d’euros) l’an dernier, est-il souligné par le CMI.

Le Centre note une progression de 10,4 % en termes d’opérations et de 9,7% en valeur, comparé à l’année précédente. Sur l’ensemble du royaume, au 31 décembre dernier, on dénombrait un encours de 16,2 millions de cartes, soit une hausse de 7,6% par rapport à l’année précédente. A l’opposé de de la tendance mondiale, le nombre de guichets au Maroc ne connaît pas de déclin, les banques marocaines ayant installé 324 nouveaux guichets automatiques, portant à 7.613 distributeurs au Maroc.

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page