Éco-Business

Les Eaux minérales d’Oulmès : dynamique maintenue

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le plan de continuité de l’activité des Eaux minérales d’Oulmès affiche des retombées positives, en dépit de la crise sanitaire. La filiale du groupe Holmarcom poursuit sa stratégie d’innovation et de développement. Elle a réussi à optimiser ses charges et à assurer une gestion dynamique de ses coûts.

Un plan de continuité d’activité, lorsqu’il est bien verrouillé, ne peut qu’être salvateur pour l’entreprise. Cet état de fait, Les Eaux Minérales d’Oulmès en tient la preuve, puisque le plan d’action mis en place dès l’avènement de la crise sanitaire a permis de limiter la casse pour la société. En effet, ce contexte inédit s’est traduit par une conjoncture morose et la filiale du groupe Holmarcom, à l’instar des opérateurs économiques de par le monde, n’a pas été épargnée par la baisse inévitable de son activité. Toutefois, l’entreprise a réussi à limiter la baisse de son chiffre d’affaires consolidé à 15,3% pour s’établir à 1,448 MMDH, contre 1,710 MMDH en 2019.


Maîtrise des coûts
Afin de contrer les effets de la crise, Les Eaux Minérales d’Oulmès a mis en place un plan de continuité de l’activité, qui a permis l’approvisionnement régulier de ses clients durant les moments forts de la crise. Le dispositif déployé par la société s’est accompagné du lancement d’une plateforme d’achat en ligne pour l’ensemble de ses produits. «Ceci a permis d’améliorer significativement la performance commerciale durant le second semestre, compensant ainsi le retrait constaté lors du premier semestre», détaille l’opérateur dans sa communication financière. Dans le même sillage, Les Eaux Minérales d’Oulmès a mis en place une stratégie visant la préservation de sa performance opérationnelle à travers la maîtrise et l’optimisation de ses charges. De ce fait, son résultat d’exploitation consolidé s’est établi à 51,2 MDH en 2020, contre 78,5 MDH en 2019, soit une variation de -34,8%. Pour ce qui est des coûts liés aux mesures de protection contre la pandémie de la Covid-19, ils se sont traduits par des charges non récurrentes importantes, poursuit le communiqué. Ainsi, Les Eaux Minérales d’Oulmès a enregistré un résultat net part du Groupe déficitaire de 41,5 MDH, comparé à un montant positif de 12,1 MDH en 2019.

Des projets et des partenariats stratégiques
Il va sans dire que l’année 2020 a été très particulière. En dépit de ce contexte inédit, Les Eaux Minérales d’Oulmès a maintenu sa dynamique de développement et d’innovation «avec un impact positif sur ses parts de marché», affirme-t-on auprès de l’opérateur. La filiale d’Holmarcom a, en effet, lancé plusieurs projets. Il s’agit, en l’occurrence, de la refonte de l’identité visuelle de «Sidi Ali» à travers un nouveau design apuré qui met en évidence l’eau minérale la plus pure avec «zéro nitrate». Un partenariat a également été scellé entre la marque et Disney, soulignant son engagement en faveur de l’hydratation des enfants, en leur offrant une expérience divertissante. Ceci, sans oublier le lancement de la plateforme e-commerce de vente en ligne et de livraison à domicile. Pour ce qui est des perspectives pour l’année en cours, le groupe semble confiant : «Les signes de relance de l’activité économique en ce début d’année 2021 confortent Les Eaux Minérales d’Oulmès dans les perspectives de reprise de son activité». Grâce à la réussite de sa stratégie de maîtrise des coûts et à la préservation de ses fondamentaux, l’opérateur met ainsi en avant la solidité de son modèle économique et table sur le renforcement de son positionnement de «leader» dans son secteur. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page