Éco-Business

Les coopératives agricoles fleurissent dans l’Oriental

Dans la région de l’Oriental, le Plan Maroc Vert (PMV) et son Plan agricole régional (PAR), ont contribué à la création de 1.214 coopératives agricoles, 12 groupements d’intérêt économique et 11 fédérations de coopératives. C’est ce que révèle un communiqué de la direction régionale de l’Agriculture de l’Oriental. Ces dernières s’activent dans les différentes filières agricoles. il s’agit en outre des filières viande rouge (444 coopératives), miel (279), olives et l’huile d’olive (85), plantes médicinales et aromatiques (41), cumin (40), amandes (36), couscous (30) et dattes (16).

«Parmi ces organisations, figurent 55 coopératives féminines actives», note la direction régionale de l’Agriculture.


Cette dernière affirme que les moyen mis à en place pour promouvoir ces organisations professionnelles en vue de mettre en œuvre les projets agricoles inscrits dans le cadre du pilier II du PMV, «ont permis de développer le secteur coopératif à tous les niveaux, et ce en harmonie avec l’importance accordée par le PAR au secteur des coopératives et des entreprises». Cela étant, entre 2010 et 2020, la direction régionale de l’Agriculture a mobilisé plus 1,9 MMDH pour les investissements dans l’agriculture solidaire. Ce montant a profité à 160 organisations professionnelles . Quelques 152 projets ont été réalisés et ont bénéficié à 60.600 agriculteurs.

«Durant cette période, les organisations professionnelles ont bénéficié de la plantation d’arbres fruitiers sur 51.300 ha, la construction et l’équipement de 27 unités de valorisation, l’aménagement hydroagricole sur une distance totale de 110 km, l’aménagement de 19.850 ha de pâturages et la création et l’équipement de 109 points d’eau, en plus de la formation et l’encadrement des bénéficiaires », souligne le communique de la direction régionale de l’Agriculture de l’Oriental.

Par ailleurs, les coopératives de la région ont bénéficié d’un programme d’action portant sur la qualification, le financement et le soutien. Ainsi, 20 unités de valorisation ont subi des opérations de maintenance selon les normes de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Ces opérations ont coûté 5,4 MDH.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page