Éco-Business

Les atouts de Drâa-Tafilalet

La Caravane des Régions a convié l’ensemble des intervenants politiques et des acteurs économiques de Drâa Tafilalet pour présenter le potentiel économique de la région./Karim Mdouari

Pour sa quatrième étape, la Caravane des Régions (CDR) lancée par Les Inspirations Éco a fait escale à Drâa Tafilalet. Région cernée entre montagnes, vallées et désert, Drâa Tafilalet regorge d’opportunités d’investissements. L’agriculture, le tourisme, les énergies et les mines demeurent les plus importants leviers de croissance de la région.
 
Après Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Casablanca-Settat et Dakhla-Oued Eddahab, la Caravane des Régions a convié, cette fois, l’ensemble des intervenants politiques et des acteurs économiques de Drâa Tafilalet pour présenter le potentiel économique de la région et dévoiler les obstacles qui entravent la concrétisation des projets. 


Les investisseurs ont témoigné, lors de cette conférence, de leur besoin d’un espace d’échange pour améliorer le service offert par l’administration locale. Pour le wali de la région Draâ-Tafilalet, Mohamed Fanid, cette nouvelle région, qui réunie cinq provinces que sont Errachidia, Ouarzazate, Midelt, Tinghir et Zagora, recèle un grand potentiel économique. Ceci dit, les entraves pour tout investissement, selon le témoignage du wali, sont la faible infrastructure, l’accès difficile au foncier et l’absence de plateformes pour l’accueil des industriels. 

De son côté, Bouchaib Erraziki, directeur du Centre régional d’investissement (CRI) de la région Draâ-Tafilalet, a souligné que si la participation de la région au PIB national demeure très faible avec seulement 2,7%, le futur de la région est prometteur, notamment grâce à de grands projets à dimension nationale voire internationale dans les énergies renouvelables.

Erraziki a relevé, par ailleurs, que cette région espère produire plus de 110.000 tonnes de dattes à l’horizon 2020 et environ 330.000 tonnes de pommes. Dans cette perspective, la région espère devenir un pôle agricole et développer dans ce sens toutes les infrastructures qui permettent de la désenclaver.

Rappelons, à cet effet, que le plan d’action au titre de l’année 2016 de la région de Draâ-Tafilalet est doté d’un budget de 304,6 MDH.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page