Éco-Business

Légumineuses : Le Maroc et l’Inde se penchent sur le développement de la filière

Le Qualipôle alimentation de Meknès accueille aujourd’hui une journée dédiée à l’Initiative maroco-indienne pour le développement des légumineuses alimentaires (IMILA). La Région Fès-Meknès organise, aujourd’hui mardi, une rencontre dans le cadre du projet IMILA réalisé en partenariat avec l’Inde pour dresser un état des lieux des résultats du projet qui a été initié durant la campagne 2013-2014.

Aujourd’hui, le 26 septembre, se déroule au Qualipôle alimentation de Meknès la journée dédiée au projet Initiative maroco-indienne pour le développement des légumineuses alimentaires (IMILA), sous le thème : «Plateforme d’innovation des légumineuses alimentaires de la zone du Saïs-Taounate : acquis et perspectives». D’après les organisateurs, «l’objectif de cette rencontre est de dresser un état des lieux des résultats du projet IMILA et d’initier une réflexion sur les mécanismes de consolidation des acquis en matière de production et de valorisation des légumineuses alimentaires générés dans le cadre de la plateforme d’innovation de la zone du Saïs-Taounate». Initié par la Fondation OCP, l’INRA, l’IAV Hassan II, la Fondation Swaminathan (Inde), l’ICARDA et l’ICRISAT, durant la campagne 2013-14, le projet IMILA, vise la réhabilitation du secteur des légumineuses alimentaires en vue d’améliorer la sécurité alimentaire, la préservation des sols, d’assurer une croissance soutenable des revenus des petits producteurs agricoles et d’accroître les opportunités d’emplois en milieu rural. Il y a lieu de rappeler que cinq régions ont été retenues pour la conduite des actions Recherche-développement de ce projet. Il s’agit des régions de Zemmour-Zaër, Tadla-Azilal, Chaouia-Ouardigha, Saïs-Taounate et Doukkala-Abda. Au niveau de chaque région, deux communes rurales, soit un total de 10 communes, ont bénéficié de la conduite des actions de R&D.

Les espèces des légumineuses alimentaires retenues sont la fève, le pois-chiche et la lentille. Le projet adopte la démarche «plateforme d’innovation» pour atteindre les objectifs fixés. Cette dernière, qui est basée sur la coalition des acteurs, a récemment gagné du terrain en tant que mécanisme visant à stimuler et à soutenir la collaboration multipartite dans la recherche agricole orientée vers le développement. La journée d’aujourd’hui est tenue en deux sessions. La première est consacrée à un exposé introductif sur les politiques publiques dans le cadre de la promotion du secteur des légumineuses alimentaires au Maroc, ainsi que de dresser une revue des politiques, passés et en cours, et leurs incidences directes et indirectes sur le secteur des légumineuses alimentaires.

La deuxième sera focalisée sur la plateforme d’innovation de la zone Saïs-Taounate à travers trois présentations. Un exposé sur la plateforme d’innovation Saïs-Taounate, un exposé sur les réalisations au niveau de la zone de Taounate et finalement un exposé sur les réalisations au niveau de la zone Moulay Idriss Zerhoune. Selon les dernières statistiques, la filière dispose d’une superficie moyenne de 400.000 Ha, soit environ 6% de la superficie agricole utilisée. La superficie est concentrée principalement (90%) dans les zones pluviales favorables et intermédiaires (Sais- Prérif, Gharb et Chaouia). S’agissant de la production moyenne, elle est de 3,2 millions de Qx, en face à 8,0 Qx/ha de rendement moyen. Pour les importations, elles sont de 158.000 Qx (52% lentilles, 26% haricots) et proviennent principalement du Canada, l’Égypte, l’Inde et UE. Quant aux exportations, elles sont de 53.000 Qx (88% pois chiches, 8% lentilles) destinées à la Tunisie, l’Algérie, la Turquie et Égypte. La consommation moyenne reste toujours faible puisque les citoyens n’ont consommé en moyenne que 8 kg/ha/an au cours des 5 dernières années. 

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page