Éco-Business

Le Plan national de l’eau parachevé

Charafat Afilal, ministre déléguée chargée de l’Eau./DR

 
La ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afilal, a annoncé le parachèvement du Plan national de l’eau (PNE) qui permettra l’identification des besoins des programmes des différents secteurs d’une façon intégrée, tout en veillant à la protection de cette ressource essentielle.


Dans son allocution à l’ouverture, mercredi à Agadir, de la première session du Conseil d’administration de l’Agence du Bassin hydraulique du Souss-Massa et Draa (ABHSMD), au titre de l’année 2016, Afilal a indiqué que, dans le souci de créer les conditions idoines pour la réussite de ce plan, le ministère a procédé à la révision de la loi relative à l’eau pour qu’elle soit en phase avec les évolutions et les nouveautés que connaît le secteur. 

Cette loi, qui est en passe d’être approuvée, comporte plusieurs points positifs, notamment en ce qui concerne la promotion de la bonne gouvernance dans le secteur de l’eau, l’édiction de nouvelles dispositions relatives au dessalement de l’eau de mer, la réutilisation des eaux usées traitées, la valorisation de l’eau de pluie et à la protection contre les inondations, a fait savoir la ministre.

Par ailleurs, elle a évoqué les acquis réalisés dans le cadre de la dynamique de développement que connaît le bassin, citant particulièrement l’approvisionnement de la population en eau potable, l’accompagnement des besoins générés par le développement industriel et touristique, le développement de l’agriculture irriguée, outre la mise en place d’infrastructures pour protéger les zones exposées aux inondations. 

Lors des travaux du conseil administratif de l’Agence du Bassin hydraulique du Souss-Massa et Draa, le directeur de l’agence, Mohamed Faskaoui, a fait un exposé sur la situation hydrologique et le bilan des réalisations de l’Agence en 2015.

Selon des chiffres communiqués à cette occasion, la quantité d’eau contenue dans les bassins de Souss-Massa, jusqu’au 21 juin courant, est estimée à 330,55 millions m3, soit un taux de remplissage de 45,2%, contre 868,37 millions m3 dans le bassin de Draa (60%).

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page