Éco-Business

Le Maroc atteindra un taux d’urbanisation de 75% en 2035

Le dialogue Maroc-OCDE constitue une plateforme d’échange et de formulation d’approches adaptées aux dynamiques et politiques publiques permettant de répondre à l’ensemble des défis en termes de développement urbain./DR

Le Maroc, à l’instar des pays du monde, fait face à une urbanisation soutenue qui était de 65% en 2014 et devrait atteindre 75% en 2035, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire, Driss Merroun.

Cette urbanisation, caractérisée à la fois par l’augmentation du nombre des agglomérations, engendre un phénomène de littoralisation, de métropolisation importante et des transformations profondes du fonctionnement spatial du pays et de son armature urbaine, a jouté Merroun. Il réagissait à l’ouverture de la réunion du comité consultatif chargé du suivi du dialogue Maroc-Organisation de coopération et développement économique (OCDE) sur les politiques de développement territorial.


Le dialogue Maroc-OCDE constitue une plateforme d’échange et de formulation d’approches adaptées aux dynamiques et politiques publiques permettant de répondre à l’ensemble des défis en termes de développement urbain, de croissance économique, d’inclusion sociale, de connectivité, de mobilité urbaine et d’enjeux climatiques, a poursuivi le ministre.

Pour sa part, Abdelghani Lakhdar, conseiller du chef du gouvernement, a souligné que le Maroc est le 3e pays au niveau mondial à signer un tel programme avec l’OCDE, ce qui reflète la volonté du royaume d’ancrer la dynamique des réformes économiques et sociales au niveau national aux meilleures pratiques internationales développées par l’OCDE.

À cette occasion, Claire Charbit, coordinatrice du dialogue au secrétariat de l’OCDE, a donné un aperçu sur le contenu, les objectifs et les méthodes du projet sur les politiques de développement territorial dans le cadre du programme Maroc-OCDE.

Le dialogue sur les politiques de développement territorial s’inscrit dans le cadre du programme-pays, conclu entre l’OCDE et le Maroc portant sur quatre priorité : la métropolisation et ses enjeux en matière de politique publique, les liens urbain/rural, le renforcement des capacités en matière de production, d’usage et de gouvernance des indicateurs territoriaux et l’accompagnement vers l’adhésion du Maroc à la recommandation de l’OCDE sur l’investissement public efficace.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page