Éco-Business

Le bilan d’un mandat riche en transitions

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Présidée par Karim Achengli, l’actuelle équipe dirigeante de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la région Souss-Massa dresse le bilan de sa mandature au titre de l’exercice 2015-2021. Un exercice de transparence, mais surtout d’évaluation pour rendre compte de l’action menée par ce bureau et par l’ensemble des composantes de la Chambre.

Moins de six années après l’élection d’une nouvelle équipe dirigeante à la tête de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la région Souss-Massa (CCIS-SM), l’heure est aujourd’hui au bilan. C’est à cet exercice de transparence, mais surtout d’évaluation que s’est livré l’actuel bureau qui est élu depuis août 2015. Présidée par Karim Achengli, cette task force tire le bilan de sa mandature au titre de l’exercice 2015-2021. Il est à la portée des acteurs et opérateurs économiques de la région, en plus des membres de la Chambre à travers le magazine «Souss Iktissad».


Au-delà d’un simple rapport d’activité, cette édition passera au crible les différentes réalisations accomplies par cette équipe. Représentant des collèges du commerce, de l’industrie et des services de la région Souss-Massa, ce bureau revient sur ce mandat. Une manière de rendre compte de l’action menée par cette équipe en faveur des habitants de la région, repartis sur une zone d’action couvrant deux préfectures et quatre provinces, à savoir Agadir Ida Outanane, Inezgane Ait Melloul, Tiznit, Taroudant, Chtouka Ait Baha et Tata.

Une équipe face à de grandes transitions
En retournant en arrière, il convient de rappeler à bon escient que le premier mandat de cette équipe a coïncidé avec de grandes transitions entraînées essentiellement par l’entrée en vigueur de la régionalisation avancée qui a mis en avant le rôle de la région dans la réalisation de son développement territorial. La Chambre s’est volontairement engagée dans ce processus qui a été couronné au niveau de la région Souss-Massa par le lancement de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle (PAI), mais aussi du Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir pour la période 2020-2024. Amorcés respectivement en janvier 2018 et février 2020, ces deux programmes, lancés par le Roi Mohammed VI, ont repositionné ce territoire à l’échelon national en lui permettant de renforcer sa compétitivité avec un effet d’entraînement du secteur privé. Partant de ce constat, le meilleur terme pour décrire l’adhésion de la Chambre à cet élan est le mot harmonie. À cela s’ajoute son adhésion à la mise en œuvre du plan de développement des Chambres de Commerce, d’Industrie et de services.

Une force de proposition et de partenariat
Il va sans dire que dès l’élection de l’actuel bureau, celui-ci a renforcé son rôle en tant que partenaire de prédilection de l’ensemble des acteurs régionaux, tout en mobilisant sa force de proposition sur le plan institutionnel. Transition également avec l’adhésion de la Chambre sur le plan du développement des chambres de commerce, d’industrie et de services. La Chambre a déjà anticipé ce changement de cap à travers la validation, durant la session ordinaire de février 2016, de sa stratégie qui était en concordance avec les axes du contrat-programme signé avec l’État, à savoir la restructuration interne de la Chambre, le renforcement du partenariat institutionnel, l’amélioration des services rendus aux habitants et le renforcement du dispositif communicationnel.

Parallèlement, la Chambre a accompagné, tout au long de cette mandature, le déploiement de plusieurs chantiers, notamment fiscaux, ceux liés à la réforme des CRI, les assises du commerce et des impôts et dernièrement la Contribution professionnelle unique (CPU) liée à la couverture sociale des commerçants, professionnels et artisans. Par ailleurs, l’autre aspect qui a marqué davantage ce mandat est le l’arrivée de la Covid-19.

À cet égard, les deux dernières années de ce mandat ont été exercées dans ce contexte de pandémie, ce qui a exigé une riposte de la part du bureau actuel face aux répercussions de cette crise. Autant de dossiers qui seront déclinés dans le cadre de cette édition de «Souss Iktissad».

Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page