Éco-Business

L’activité d’OCP sur un trend haussier

Profitant de conditions de prix favorables, une hausse de la demande mondiale, une offre stable et une hausse des prix des matières premières, le groupe OCP enchaine les trimestres avec des taux de croissance à deux chiffres. Le groupe, qui renforce sa position de leader sur des marchés à forte croissance, vient de publier ses résultats financiers relatifs au premier semestre 2021. 

Le premier semestre 2021 amorce un bon début d’année pour le groupe OCP illustré par une performance solide. Après une hausse de ses ventes au premier trimestre s’élevant à 16,44%, le groupe phosphatier boucle le second trimestre sur un trend haussier avec un chiffre d’affaires en forte progression.


À fin juin, les ventes du leader mondial sur le marché des fertilisants ont atteint 18,19 milliards de DH (MMDH), contre 15,13 MMDH pour le même trimestre en 2020, soit une hausse de 20%. De quoi soutenir ses perspectives positives pour 2021.

Le groupe phosphatier explique que cette performance est soutenue par la hausse des prix de vente en comparaison avec le second trimestre de l’année précédente. Au cumul des six premiers mois de l’année, les indicateurs d’activité affichent ainsi un chiffre d’affaires s’élevant à 32,47 MMDH, contre 27,4 MMDH.

Les dépenses d’investissement pour le développement industriel se sont, quant à elles, élevées à 2,55 MMDH au deuxième trimestre 2021, contre 2,96 MMDH à la même période de l’année précédente. Ce qui traduit une légère contraction des dépenses d’investissement.

Des prix favorables couplés à une hausse de la demande mondiale

Comme anticipé, les conditions de prix restent favorables, reflétant une hausse de la demande mondiale, une offre stable et une hausse des prix des matières premières.

Dans cet environnement, OCP continue d’adresser les marchés à forte croissance sur lesquels le groupe renforce sa position de leader, notamment en Asie, avec des exportations d’acide phosphorique en croissance, vers l’Inde où la demande a été portée par l’augmentation de la production locale d’engrais.

Également, le marché africain où le groupe a annoncé en juin dernier la signature avec l’IFC d’un accord de financement à hauteur de 100 M$ visant à soutenir ses efforts et à consolider ses chaînes de valeur locales, notamment en Côte d’Ivoire, en Éthiopie, au Ghana, au Kenya, au Nigeria, au Sénégal et en Tanzanie.

À travers sa filiale OCP Africa, le groupe multiplie ces dernières années les opérations et les partenariats afin d’imposer sa gamme d’engrais phosphatés de spécialités, adaptés pour enrichir les sols et augmenter les rendements agricoles.

Présent sur les 5 continents, OCP collabore étroitement avec plus de 350 clients à travers le monde, et met l’innovation au cœur de sa stratégie.

OCP poursuit également des initiatives qui lui permettront de favoriser une croissance rentable à long terme, de garantir une chaîne d’approvisionnement durable et de rationaliser davantage ses opérations.

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page