Éco-Business

LabelVie : un titre “à accumuler” selon BKGR

Au premier semestre 2022, le groupe LabelVie a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 6,20 MMDH, en hausse de 16%. Dans ce sillage, BMCE Capital Global Research (BKGR) revoit ses prévisions sur le titre, puisque l’acteur de la grande distribution serait dans une trajectoire de croissance continue. Ainsi, la société de recherche a changé son appréciation «À conserver» par «À  accumuler».

Avec un cours cible de 5.265 DH et compte tenu d’un upside de 10,8%, comparativement au cours de clôture du 16 septembre 2022 (4.750 DH), BMCE Capital Global Research recommande d’accumuler le titre LabelVie. En effet, la société de recherche avance plusieurs arguments ayant poussé à changer sa recommandation «À conserver» par «À accumuler». Les analystes avancent dans ce sens que la chaîne de distribution perce sur les formats de proximité. Elle se positionne sur trois segments avec 12 hypermarchés Carrefour (28% des revenus en 2021), 12 Hypercash Atacadao (33%) et un nombre croissant de supermarchés Carrefour Market ayant atteint 112 magasins à fin 2021 (36%) pour une superficie globale de 232.360 m².

«LabelVie devrait maintenir son rythme de croissance sur les prochaines années profitant notamment de la poursuite de son programme d’ouvertures ambitieux et de la croissance escomptée du secteur. Le Groupe devrait également continuer à promouvoir sa stratégie multiformat à travers son positionnement sur les 3 segments de la distribution moderne avec une concentration sur les formats de proximité», note BKGR.

Rappelons que le groupe ambitionne d’élargir en 2022 son réseau de magasins avec l’ouverture prévue de 24 nouveaux points de vente, dont 1 hypermarché, 3 Atacadao et 20 supermarchés, sachant que 5 nouveaux magasins Carrefour Market et un Hypercash ont été mis en exploitation au cours du premier semestre.

Des résultats semestriels en hausse
Au titre du premier semestre 2022, LabelVie a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 6,20 MMDH, assurant une hausse de 16% par rapport au premier semestre de l’année dernière. L’excédent brut d’exploitation affiche une croissance de 20% pour s’établir à 505 MDH. Pour sa part, le résultat net consolidé du groupe a atteint 224 MDH au 30 juin, soit une hausse de 37% par rapport à la même période de 2021. Ces bonnes performances, sont dues au bon comportement des magasins du périmètre constant (+9%) et à l’ouverture des nouveaux magasins en 2021 et début 2022. Justement, au premier semestre, LabelVie a étendu son réseau de points de vente avec six nouvelles ouvertures : 5 supermarchés et un nouveau magasin «Hypercash» dans la ville de Casablanca.

Supeco, un relais de croissance ?
En vue d’élargir sa cible et de renforcer sa part de marché, le groupe LabelVie a introduit le concept des supérettes hard discount à travers l’enseigne Supeco dans l’objectif d’élargir sa cible et de renforcer sa part de marché. Il compte aujourd’hui 14 magasins. Ceci dit, les analystes de BKGR pensent que «la pénétration du segment du hard discount est une stratégie difficile à rentabiliser, principalement en raison d’un portefeuille de produits de marques de distribution très faible couplée à des marges compressées, notamment dans un contexte inflationniste entraînant la hausse des coûts de fabrication». Ils notent aussi la concurrence de Bim, qui demeure pionnier du low cost au Maroc et qui continue à régner sur ce territoire avec un modèle économique difficilement duplicable, notamment en raison des subventions (supposées) accordées par l’État turc. Ainsi, pour BKGR, «à moins de revoir le modèle actuel de Supeco, ce dernier pourrait peiner à se développer face à trois contraintes majeures, notamment le manque de produits en marques de distribution d’entrée de gamme, la concurrence de Bim, très bien implanté partout au Maroc, et la forte résilience des épiceries dans la distribution de proximité grâce, notamment, à la persistance de la pratique du crédit et à la vente des articles de contrebande».

Des perspectives positives
A moyen terme, et une fois la taille du groupe stabilisée, LabelVie pourrait orienter davantage ses ressources financières disponibles vers les placements financiers (environ 10% du chiffre d’affaires contre 1,9% en 2021) au détriment des investissements et ce, «aux fins d’optimiser la rentabilité des fonds engagés et, par voie de conséquence, d’améliorer la distribution de dividendes aux actionnaires», explique BKGR.

En matière d’agrégats financiers, les estimations de la société de recherche, pour l’année 2022, font ressortir un chiffre d’affaires en appréciation de 17,7% à 13,84 MMDH, tiré essentiellement par la croissance organique du Groupe. Ceci en intégrant une progression anticipée de 19,7% des ventes du segment supermarché Carrefour Market, et du maintien escompté d’un rythme de développement agressif en 2022 (progression des recettes par m² de 9,2%). BKGR prévoit aussi une bonification prévisionnelle de 13,2% du chiffre d’affaires relatif au segment hypermarché «Carrefour», portée notamment par l’effet favorable de l’ouverture d’un nouveau point de vente (progression des recettes par m² de 6%). Ceci en plus d’une amélioration escomptée de 20% des revenus du segment Hypercash Atacadao, intégrant le retour à plein régime de l’activité des CHR couplée à un développement anticipé de nouvelles ouvertures.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page