Éco-Business

L’énergie, premier pollueur au Maroc

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
Le secteur de l’énergie pollue plus au Maroc./DR

L’énergie est le premier émetteur des gaz à effet de serre (GES), avec des parts de 54,4 et 56,5% respectivement en 2010 et 2012, selon la troisième communication nationale du Maroc à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (TCN) dont les résultats ont été dévoilés mardi à Rabat.

Ce secteur est aussi responsable de la majeure partie des émissions des gaz: oxyde d’azote (NOx) et monoxyde de carbone (CO) avec plus de 99% chacun, des COVNM (composés organiques volatils non méthaniques) avec environ 66%, et du dioxyde de souffre (SO2) avec 70%, a indiqué Abdelfattah Sahibi, coordonnateur national de la TCN.


Après l’énergie vient l’agriculture avec environ 23,4% des émissions en 2010 et 21,3% en 2012, a précisé Sahibi, faisant savoir que la part des émissions des modules «procédés industriels» est d’environ 10%, celle des déchets de 7,5% en 2010 et 7,9% en 2012, alors que celle du «changement d’affectation des terres et foresterie» est de 4,8% et 4,4% respectivement en 2010 et 2012

Le Maroc a réalisé, dans le cadre de la TCN, cinq inventaires des émissions de gaz à effet de serre qui portent sur les années 2005, 2006, 2008, 2010 et 2012. Ces inventaires ont été structurés de manière à respecter les lignes directrices du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (GIEC) et les recommandations en matière de bonnes pratiques y afférentes.

Ces inventaires se conforment à un modèle de recensement accepté à l’échelle internationale qui regroupe les émissions des cinq modules, à savoir l’énergie, les procédés industriels, l’agriculture, le changement d’affectation des terres et foresterie et déchets.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page