Éco-Business

L’encours des crédits pique du nez !

En dépit de la baisse du taux des crédits, les banques ont du mal à recruter de nouveaux clients (solvables). L’encours des crédits a enregistré une nouvelle baisse en octobre.


Visiblement, les acteurs du secteur bancaire ont du mal à relancer la machine. Baisses successives du taux directeur, niveaux (relativement) bas des taux du crédit…Rien n’est fait, l’encours des crédits bancaires pique du nez. Selon les statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib du mois d’octobre, il a enregistré une baisse de 0,5%, en comparaison avec le mois d’avant. Sur une année, l’évolution de l’encours des crédits se limite ainsi à 3,8%. Un niveau qui renseigne sur l’atonie du marché bancaire.

Selon l’institut d’émission, les raisons de cette contreperformance sont dues à la décélération des prêts à l’équipement à 5,7%, après 6,8% et celles des concours à la consommation à 5,3%, après 5,5%. Les crédits immobiliers, quant à eux, ont enregistré une hausse de 2,7% au lieu de 2,4% et les facilités de trésorerie de 2,7% contre 2,1% en septembre. Par secteur institutionnel, les concours au secteur non-financier ont marqué une hausse de 3,8% après 3,7% le mois précédent.

Dans le détail, cette évolution recouvre un accroissement de 18,8%, après 14,9% des prêts aux sociétés non-financières publiques et une décélération de la croissance des crédits au secteur privé à 3%, après 3,1%. Par ailleurs, le rythme de progression des prêts aux sociétés non-financières privées a ralenti à 1,1%, après 1,7%, tandis que celui des concours aux ménages a accéléré à 5,1%, après 4,5% en septembre, précise la même source. Autre fait marquant qui ressort des statistiques de la Banque centrale : les créances en souffrance continuent sur un trend haussier. Elles ont encore grimpé de 0,2% en octobre pour ramener leur croissance, sur une année, à 8,6%. En tout, les établissements bancaires totalisent plus de 62,1 MMDH de prêts douteux au terme des dix premiers mois de 2016. Ce qui pousserait plusieurs banques de la place à réfléchir plusieurs fois avant de concéder un prêt ! 

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page