Éco-Business

L’écotourisme au coeur des débats à Casablanca

De nombreux pays de la région Ouest de la Méditerranée, dont le Maroc, sont considérés comme des destinations référentielles dans le développement touristique durable./DR

À quelques mois de la tenue de la COP 22 à Marrakech, le débat s’enflamme au sujet des changements climatiques qui menacent divers secteurs, dont le tourisme, ce qui a poussé plusieurs responsables et professionnels à réfléchir aux moyens d’élargir et de promouvoir l’écotourisme.


Lors de la 4e conférence des ministres du «Dialogue 5+5 Tourisme», ces responsables méditerranéens ont souligné l’impératif de développer et de promouvoir un tourisme responsable qui prend en considération les exigences du développement durable.

Cette rencontre a connu la participation de 10 pays méditerranéens. Elle a été couronnée par la Déclaration de Casablanca sur le tourisme. 

La Déclaration de Casablanca sur le tourisme et les changements climatiques constitue une feuille de route pour les pays de la région Ouest de la Méditerranée et l’ensemble des participants à la COP22.

L’industrie touristique s’est ainsi retrouvée au centre des débats sur le climat, au regard de son apport économique et son importance dans la création de postes d’emploi.

De nombreux pays de la région Ouest de la Méditerranée, dont le Maroc, considérés comme des destinations référentielles dans le développement touristique durable, ont des projets éco-touristiques qui ouvrent de larges perspectives en matière de préservation des ressources touristiques naturelles dans la région.

Désormais, les pays de la région sont conscients du danger des changements climatiques et leurs impacts sur le tourisme, d’où la nécessité de promouvoir l’écotourisme.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page