Éco-Business

L’agroalimentaire coté surperforme

La hausse de l’indice est impulsée par la dynamique de Dari Couspate qui progresse de 28,3%, depuis le début de l’année.

Les sociétés du secteur agroalimentaire cotées affichent de bons résultats au terme de 2015. Leur indice boursier affiche une hausse de 9,23% depuis le début de l’année, pour une capitalisation flottante de 5,11 MMDH. Analyse.

L’agroalimentaire se porte bien sur le marché boursier. En effet, l’indice boursier du secteur agroalimentaire, qui regroupe six sociétés (Unimer, Cartier Saada, Centrale Danone, Cosumar, Lesieur Cristal et Dari Couspate), affiche une hausse de 9,23% depuis le début de l’année pour une capitalisation flottante du secteur qui s’élève à 5,115 MMDH. Une dynamique impulsée par Dari Couspate qui affiche la plus forte hausse sur l’année parmi ses consœurs, de l’ordre de 28,3%. Le spécialiste des pâtes et de la semoule à couscous, dont l’essentiel est destiné à l’export, se présente depuis des années comme un modèle type de cotation de PME réussie. Il est suivi de Lesieur Cristal dont la valeur progresse de 13,95%, de Cosumar avec une hausse de 12,02% et d’Unimer avec 10,21%. Dans une moindre mesure, Cartier Saada, qui vient de dévoiler ses réalisations annuelles (en raison du décalage de son exercice comptable par rapport à l’année grégorienne) n’affiche que 5,41% de hausse. Par ailleurs, Centrale Danone, qui a annoncé son programme de retrait, affiche un repli de 16,68% depuis le début de l’année.


9% du chiffre d’affaires des cotées
Le secteur a enregistré un chiffre d’affaires de 19,9 MMDH, en hausse de 5,9% par rapport aux 18,79 MMDH réalisés en 2014. Par rapport au chiffre global réalisé par les sociétés cotées, il pèse 9,21%. Les principaux contributeurs à ces revenus sont Cosumar avec 6,97 MMDH (+15,3% par rapport à 2014), Centrale Danone avec 6,74 MMDH (-4,2% par rapport à 2014) et Lesieur Cristal avec 3,98 MMDH (+4,3% par rapport à 2014). Unimer a, pour sa part, vu ses revenus croître de 17,4% à 1,54 MMDH, Dari Couspate de 18,9% à 524,9 MDH et Cartier Saada de 5,9% à 133,8 MDH. La capacité bénéficiaire du secteur, elle, s’élève à 1,1 MMDH contre 947,1 MDH une année plus tôt, soit une hausse de 16,8%, et pèse 4,12% de la capacité bénéficiaire globale des sociétés cotées. Encore une fois, Cosumar arrive en tête des contributeurs avec 642 MDH (+0,3% comparativement à 2014). Lesieur Cristal demeure en deuxième position avec 200 MDH (+2,6%). Unimer se hisse par ailleurs à la troisième position avec 160,6 MDH, affichant une hausse de 297,5% par rapport au résultat de 2014 (40,4 MDH). Centrale Danone passe à la quatrième position avec 53 MDH (+28,6%). Il est suivi de Dari Couspate avec 38,1 MDH (+53%) et de Cartier Saada avec 12,7 MDH (+125,6%). Cette dernière, qui vient de publier ses résultats, affiche une belle performance de ses ventes à l’export qui progressent de 3,8%, reflétant les efforts de diversification à travers la pénétration de nouveaux marchés. D’ailleurs, la part des nouveaux clients se hisse à 13% du chiffre d’affaires. Pour son développement, la société compte déployer un plan d’investissement sur trois ans pour une enveloppe globale de 25 MDH, dont 5 MDH au titre de la subvention du programme Imtiaz Croissance.

Les reco’ de BMCE
Côté recommandations, la plus récente note traitant des sociétés agroalimentaires est celle de BMCE Capital Bourse (BKB) publiée en février dernier. Il en ressort une recommandation d’acheter Cosumar et Cartier Saada, de conserver Lesieur Cristal et d’alléger Dari Couspate dans les portefeuilles. La société de Bourse conseillait aussi aux actionnaires minoritaires de Centrale Danone d’apporter leurs titres à l’OPR. En revanche, les analystes de BKB ne se sont pas exprimés sur Unimer.


Par marché…
De par les différentes tailles des sociétés du secteur agroalimentaire, celles-ci ne sont pas toutes logées «au même marché». Le marché central, qui permet la cotation en continu ne compte en effet que deux valeurs: Cosumar et Lesieur Cristal. D’ailleurs, Cosumar a enregistré un volume de 5,5 MDH lors de la seule séance correspondant au premier jour du mois de ramadan. Le marché développement en compte aussi deux: Cartier Saada et Unimer. Le marché croissance, enfin, en recense également deux, Centrale Danone et Dari Couspate.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page