Éco-Business

L’Afrique acte sa Charte du tourisme durable et responsable

La Charte africaine du tourisme durable et responsable a été signée, jeudi dernier à Marrakech, par une vingtaine de pays africains dont le Maroc.


Le tourisme africain prend résolument la voie du green. Désormais, le continent s’inscrira dans une démarche durable et responsable sur la base de la charte continentale actée à cette fin, jeudi dernier à Marrakech. Signée par une vingtaine de pays africains, dont le Maroc, la Charte africaine du tourisme durable et responsable est portée par le Maroc et l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a été approuvée à l’occasion du forum ministériel sur les enjeux touristique et le climat en Afrique. Cette charte ambitionne d’être un cadre de référence pour le tourisme durable en Afrique, afin d’assurer son inscription dans une dynamique soutenable, tout en conciliant progrès économique et social, préservation de l’environnement mais aussi respect des diversités culturelles de chaque pays. La charte en question, a estimé Aziz Akhannouch en sa qualité de ministre du Tourisme, «est un engagement pour l’avenir afin de promouvoir le tourisme durale au profit de l’Afrique tout en respectant la diversité et le patrimoine de chaque pays africain». Le président de la COP22, Salaheddine Mezouar, a de son côté appelé à préserver les atouts touristiques des pays africains, mettant en relief les potentialités touristiques et la diversité culturelle de ces pays.    


Moulay Hafid Elalamy,,
ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, en marge de l’ouverture de la conférence Smart Tourism Africa, organisée les 10 et 11 novembre à Marrakech

«Se brancher directement sur le digital permettra au pays africains de développer leur tourisme, surtout qu’ils disposent d’énormes potentialités et d’un patrimoine immatériel considérable».


Pays signataires
La charte a été signée par le Maroc, le Congo, l’Angola, le Bénin, le Cameroun, l’Ethiopie, le Guinée-Bissau, le Cap Vert, le Burundi et la Côte d’Ivoire. La Gambie, le Gabon, le Kenya, le Mali, la Mauritanie, la République Centrafricaine, le Nigéria, le Niger, le Sénégal, les Seychelles, le Soudan, la Zimbabwe, la Tunisie et le Tchad ont également paraphé cette charte africaine.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page