Éco-Business

Innovation et formation : le satisfecit de Veolia Maroc

Deux faits d’actualité ont été récemment célébrés par Veolia Maroc : le 1er anniversaire du Hubgrade de Redal et le lancement de la 2e promotion d’alternants au sein du Centre de formation et de compétences d’Amendis.

Satisfecit chez Veolia Maroc. Récemment, l’entreprise et ses filiales, Redal et Amendis, ont eu à célébrer deux évènements importants en interne. Il s’agit du 1er anniversaire du Hubgrade de Redal et du lancement de la 2e promotion d’alternants au Centre de formation et de compétences d’Amendis. Les deux actualités ont par ailleurs coïncidé avec la visite au groupe de Christophe Maquet, directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient. La fierté était donc telle que le management de l’entreprise estime que Veolia Maroc est la «mieux placée pour accompagner le royaume et lui garantir une gestion maîtrisée des enjeux environnementaux face au développement économique et industriel». En guise d’arguments, l’entreprise met en avant sa palette de services eau-énergie-déchets, mais aussi la capacité à «créer des ponts et des synergies entre eux et d’être le partenaire de confiance des territoires sur lesquels nous sommes présents». C’est cela, estime le management, qui donne à cette entreprise «un coup d’avance».


Par rapport au Hubgrade, Veolia a pour ambition de devenir une référence dans la gestion globale des pôles économiques intelligents, résilients et durables au Maroc. C’est donc par le biais de cette plateforme que l’entreprise entend relever son challenge. Ce Hubgrade permet de superviser et piloter à distance et en temps réel, 24h/24 et 7j/7, les infrastructures et ouvrages des réseaux d’eau potable, d’électricité et d’assainissement liquide. En termes d’atouts techniques, le Hubgrade est en permanence relié à 630 postes électriques, 67 secteurs hydrauliques, 27 étages de pression ou encore 45 véhicules d’exploitation, indique-t-on auprès de Veolia Maroc.

Cette technologie gère en temps réel près de 7.000 informations et 1.300 alarmes. Elle dispose également d’un système pour pré-localiser les fuites, et ses indicateurs opérationnels générés automatiquement «garantissent la prise rapide de décision», souligne la même source. Par ailleurs, l’anniversaire de la création de la formation en alternance, au sein du Centre de formation et de compétences d’Amendis à Tétouan, a été l’occasion de dresser le premier bilan de cette structure. Ainsi, depuis sa création en 2017, ce centre a accueilli plus de 3.000 agents. Pour la deuxième année consécutive, une soixantaine d’entre eux ont été sélectionnés pour être formés en vue de rejoindre les effectifs d’Amendis.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page