Éco-Business

Industrie du paiement : comment HPS veut renforcer ses positions

AZIZ HORANI
DG ADJOINT HPS

Après un exercice 2021 de bonne facture, HPS parie notamment sur la Version 4 de sa solution PowerCARD pour accélérer sa croissance organique au cours des prochaines années. Le groupe reste également à l’affût d’opportunités de croissance externe. Les régions d’Europe, d’Asie pacifique et l’Afrique du Sud constituent les marchés privilégiés à court terme avec des opportunités importantes en cours de discussion. Le groupe est par ailleurs en pourparlers avancés avec un partenaire mondial pour préparer une offre adaptée au marché américain.

Quelle analyse faites-vous de vos résultats 2021 ?
Les résultats de l’année 2021 sont très satisfaisants compte tenu du contexte de leur réalisation. Le groupe a réussi ainsi à renouer avec une forte croissance de ses revenus de +14,4% grâce à la croissance organique de ses activités et à l’intégration des acquisitions réalisées en 2021, ICPS et IPRC.

Quels ont été les moteurs ?
Cette croissance a été possible grâce à la bonne performance de l’activité Processing, qui consiste à offrir nos solutions PowerCARD en mode SaaS (Software as a Service). Cette activité continue à réaliser de très forts taux de croissance (en hausse de 111,6%, grâce à une forte croissance organique de 40,3% et par la contribution des acquisitions de ICPS et de IPRC) montrant ainsi la pertinence des choix stratégiques du groupe.

L’activité Processing contribue également au renforcement des revenus récurrents du groupe qui représentent, à fin 2021, 64% de l’ensemble des revenus. L’activité Solutions réalise, également une bonne performance en 2021 avec une croissance de +4,6% (en comparaison pro forma), performance réalisée dans un contexte encore impacté par la crise du Covid.

La guerre en Ukraine et les sanctions touchant la Russie auront-elles un impact sur vos activités ?
Nous n’avons pour l’instant aucun impact sur nos activités même si nous avons quelques clients globaux ayant une activité mondiale notamment sur ces régions.

Sur quels leviers va reposer la croissance du groupe au cours des trois à cinq prochaines années ?
La croissance du groupe reposera sur le mix d’une forte croissance organique qui devrait revenir à ses niveaux historiques d’avant Covid et également sur notre stratégie de croissance externe. La croissance organique reposera sur notre capacité à acquérir de nouveaux marchés en renforçant nos Delivery Centres, et sur notre capacité d’innovation avec notamment la sortie de la Version 4 de notre solution PowerCARD qui devra constituer un vrai relais de croissance pour le groupe au vu de ses avancées fonctionnelles et technologiques.

Il est à signaler à ce stade que notre solution PowerCARD a été classée comme leader technologique par SPARK, confirmant ainsi le positionnement de HPS comme acteur majeur de notre industrie au niveau mondial.

Où en est votre plan de pénétration du marché américain et quid des territoires où la prospection est à un stade avancé ?
Pour le marché US, nous sommes en pourparlers avancés avec un partenaire mondial pour préparer une offre adaptée à ce marché. Aujourd’hui, les régions d’Europe, d’Asie pacifique et l’Afrique du Sud constituent les marchés privilégiés à court terme pour le groupe HPS avec des opportunités importantes en cours de discussion. Nous restons bien entendu à l’écoute de toutes les opportunités qui peuvent s’offrir sur les autres régions du monde.

La crise du Covid a ouvert les yeux des entreprises sur l’urgence digitale. Comment HPS accompagne ces mutations ?
Le rapport Capgemini World Payment Report, publié en 2020, dresse les principales transitions de notre industrie du paiement et met en évidence les mutations dans les habitudes de consommation qui se matérialisent par le fort usage du digital dans les transactions B2B et la transition vers le digital au détriment du cash. HPS, tout d’abord à travers sa politique R&D, intègre ses mutations sur sa roadmap produit pour les prendre en compte.

Aussi, HPS a mis en place, en 2022, une nouvelle entité organisationnelle, Business Innovation, qui a pour rôle d’élaborer des solutions et des offres adaptées autour de la technologie PowerCARD pour accompagner les évolutions rapides de l’industrie du paiement qui favorisent l’émergence de nouveaux acteurs et/ou de nouveaux modèles d’affaires.

Quelles sont les synergies attendues du partenariat avec Capgemini ?
Ce partenariat stratégique avec Capgemini porte sur deux volets : l’un est opérationnel avec la capacité de Capgemini à mettre à disposition rapidement des ressources pour accompagner le Groupe dans ses capacités à déployer ses solutions auprès de clients Tier1. L’autre volet est commercial et vise la possibilité que Capgemini puisse commercialiser PowerCARD auprès de ses clients.

Ressentez-vous comme d’autres entreprises technologiques des tensions en termes de recrutement et quid des conséquences sur le déploiement de votre plan stratégique ?
Il est vrai que le groupe HPS reste attractif et arrive toujours à attirer les meilleurs talents au Maroc. Certes, le secteur IT subit des pressions autour des Ressources Humaines, aussi bien de la part du marché interne que du marché international. Nous mettons en place une politique RH qui vise la fidélisation de nos ressources par des programmes de formation adéquats, des plans de carrières motivants et des plans de rémunération attractifs. Nous restons persuadés que nous pourrons ainsi continuer notre développement dans le futur avec les talents qui nous rejoindront.

Paiement mobile : «Il faut un effort collectif»

«Nous pensons que c’est un effort collectif qui doit être mené par toutes les parties prenantes de ce projet (les banques, les institutions financières et les Fintechs) pour accélérer les paiements mobiles au Maroc. Il y a un travail de fond qu’il faut mener pour créer un écosystème favorable au paiement mobile en vue d’accélérer le changement des comportements des consommateurs et des commerçants. D’ailleurs, HPS, à travers sa filiale HPS Switch, travaille étroitement avec tous ces acteurs, en collaboration avec Bank Al Maghrib pour dynamiser le paiement mobile au Maroc ».

Frank Fagnon / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page