Éco-Business

Immobilier : une évolution mitigée au 1er trimestre

Mubawab dresse le bilan de l’impact de la pandémie sur l’immobilier à travers son Guide de l’Immobilier, il en ressort une évolution mitigée du secteur. En outre, cette nouvelle édition est marquée par le lancement d’un nouveau modèle prédictif. Détails.

C’est un léger recul des prix qui a été constaté au premier trimestre 2021 avec une évolution négative de -0,47% du prix moyen du m² des appartements. C’est le premier constat livré par le site Mubawab, dans son Guide de l’immobilier pour le premier trimestre 2021. «Cette étude est devenue une référence qui retrace la dynamique de l’offre et de la demande sur le marché immobilier et dévoile les principaux paradigmes qui vont pouvoir orienter les professionnels du secteur qui ne cessent de se réinventer, accélérant des transformations déjà à l’œuvre», explique l’opérateur dans son guide.


Une demande positive
Ainsi, le prix moyen du m² au Maroc pour les appartements est de 10.400 DH, au premier trimestre 2021. En ce qui concerne l’offre et la demande, Mubawab note un ralentissement de l’offre (-8,8% pour l’offre d’appartements neufs et anciens) et observe, à l’inverse, une demande en bonne santé (+13% pour la demande d’appartements neufs et anciens). «L’offre et la demande sont des indicateurs intéressants», explique Kevin Kevin Gormand, co-fondateur et directeur général de Mubawab. Selon ses observations, le premier trimestre 2021 est marqué par une demande positive. «Le potentiel de croissance est ainsi toujours existant, c’est-à-dire que la proportion de la demande par rapport à celle de l’offre est avantageuse pour de nouvelles opportunités de croissance. Par exemple, à Fès, la demande, au premier trimestre 2021, est deux fois plus importante que l’offre», précise Kevin Gormand dans ce sens.

Évolution mitigée des prix
Pour ce qui est des prix des biens immobilier (anciens, neufs) Mubawab note au global un gain moyen de 3%, entre le 1er trimestre 2021 et le 4e trimestre 2020. Le marché, par contre, perd 4% en année glissante, en comparaison avec la même période de l’année précédente. Dans le détail et pour les villas, il enregistre une hausse de 10% entre le 1er trimestre 2021 et le 4e trimestre 2020, et une chute de 10% en année glissante, en comparaison avec la même période de l’année précédente. Pour les appartements, Mubawab annonce une baisse des prix (-1% entre le 1er trimestre 2021 et le 4e trimestre 2020 et +10% en année glissante). Pour l’immobilier neuf, le marché gagne en moyenne 4% entre le 1er trimestre 2021 et le 4e trimestre 2020, un gain qui s’élève à 6% en année glissante, en comparaison avec la même période de l’année précédente. Les villas affichent une hausse de 2% sur la période étudiée, et -2% en année glissante. Les prix des appartements, quant à eux, montrent une légère hausse des prix (+5% entre le 1er trimestre 2021 et le 4e trimestre 2020 et +7% en année glissante). Pour ce qui est des chiffres par villes, il en ressort que certaines villes demeurent stables dans l’évolution de leur prix. Il s’agit de Salé, Agadir, Témara, Casablanca, Rabat et Bouskoura pour les appartements, avec des évolutions de prix minimes comprises entre -4% et +3%. Par ailleurs et pour les villas, ce sont les villes de Rabat, Témara et Bouskoura (avec respectivement -4%, -2% et +2%) qui font preuve d’une certaine stabilité dans les prix pour ce premier trimestre de l’année.

Un nouveau modèle prédictif
Cette dernière édition du Guide Immobilier est marquée par le lancement d’un nouveau modèle prédictif qui concerne les appartements et permet d’observer l’évolution des prix sur les trois prochains mois. Dans ce sens, Kevin Gormand affirme que «la crise sanitaire est une situation qui nous a mis face à une importante responsabilité: rendre la digitalisation accessible au plus grand nombre d’acteurs du secteur immobilier et leur permettre de tirer profit de tous les bénéfices du numérique, assurant ainsi la relance et la continuité de l’activité. Placer la data et les études de marché au cœur de notre stratégie, pour accompagner nos clients dans leur prise de décision et les éclairer sur leur potentiel de croissance est l’une de nos plus fortes ambitions». Ainsi, pour le côté prévisionnel, pour la ville de Casablanca, il est prévu que le prix des appartements augmente de 2,37% au mois d’avril et baisse en mai et juin avec respectivement 7,01% et 1,21%. Pour la ville de Rabat, le prix des appartements devrait baisser de 4,49% au mois d’avril 2021 puis remonter à partir des mois de mai et juin avec respectivement 2,68%% et 1,31%. Enfin, pour la ville d’Agadir, il est prévu que le prix des appartements augmente de 2,20% en mai et baisse en avril et juin avec respectivement 1,09% et 3,23%. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page