Éco-Business

Immobilier d’entreprise: l’impact de la crise sur le marché

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Mubawab décrypte la dynamique du marché de l’immobilier d’entreprise, pour mesurer l’impact de la crise sanitaire. Il en ressort une baisse de la demande de bureaux à l’achat et une hausse de la demande de location. 

Dans le but de mesurer l’impact de la crise sur le marché de l’immobilier d’entreprise, Mubawab a réalisé une étude sur la dynamique de ce marché, notamment après l’expansion du télétravail. Selon cette étude, la demande de bureaux à l’achat a connu une baisse de 28% depuis mai dernier, alors que la demande de bureaux à la location a augmenté de 119%. Cela démontre, souligne Mubawab, qu’en dépit des réticences d’engagement liés à l’instabilité de la conjoncture, le besoin des entreprises à trouver de nouveaux locaux est bien réel. Mubawab fait également savoir que la demande de l’immobilier d’entreprise représente 3% de la demande globale sur Mubawab.ma. La plateforme a d’ailleurs établi un Top 5 des villes et quartiers les plus demandés par type de transaction. Casablanca se trouve ainsi en première position pour les demandes de location et d’achat. Viennent ensuite Marrakech, Fès, Tanger et Agadir pour les demandes à l’achat et pour la location à Rabat, Tanger, Marrakech et Mohammédia. Pour ce qui est des quartiers les plus demandés pour l’achat, le quartier des hôpitaux de Casablanca est en tête du top 5, suivi de Gueliz à Marrakech, Anfa-Bourgogne (Casablanca), Oasis (Casablanca) et Sidi Maârouf (Casablanca). Quant au top 5 des quartiers pour la location, le centre de Tanger vient en 1re position devant Maârif (Casablanca), Hay Riad (Rabat), Agdal (Rabat) et le centre-ville de Casablanca. Par ailleurs, Mubawab indique que l’offre a connu un accroissement, après un affaiblissement entre mars et mai 2020. «Elle quadruple pour les bureaux à la vente et double pour les bureaux à la location entre mai et octobre 2020, avec tout de même un relâchement au mois d’août, qui marque certainement la pause estivale avant la reprise au mois de septembre», lit-on dans le document. D’un autre côté, les taux d’occupation des bureaux ont chuté suite à l’expansion du télétravail et aux programmes de rotation du personnel.


Mubawab signale ainsi une perte de 22% des superficies pour les bureaux et plateaux bureaux, entre mai et octobre, et une légère reprise à partir de la rentrée 2020, et ce principalement pour les bureaux en location. Concernant les prix, ils enregistrent une hausse moyenne de 14% entre mai et octobre 2020 aussi bien pour la location que l’achat, toujours selon Mubawab. Ce dernier indique que les prix au m² les plus élévés pour l’acquisition se retrouvent à Casablanca Maârif-extension, Rabat Agdal et Casablanca Racine-extension, avec respectivement 30.000 DH, 26.000 DH et 25.000 DH. Kevin Gormand, CEO et cofondateur de Mubawab.ma a souligné : «S’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur les effets à long terme du télétravail sur l’immobilier professionnel, nous pouvons d’ores et déjà prédire que, suite à la crise sanitaire, la majorité des entreprises vont reconsidérer le coût de leurs locaux, deuxième plus importante dépense derrière les salaires, et attendront avant d’engager tout mouvement de déménagement à cause de l’incertitude économique.»

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page