Éco-Business

HPS : un T3 sous le signe de la résilience

HPS affiche des résultats positifs dans un contexte marqué par la crise sanitaire. Le spécialiste en technologies de paiement a même réussi à renforcer son portefeuille clients au cours du troisième trimestre 2020.

HPS continue d’afficher bonne mine, malgré un contexte difficile marqué par le prolongement de la crise sanitaire à l’échelle mondiale. Cette performance, HPS la tire de «la diversification réussie de son business model (63% de revenus récurrents) et de l’étendue significative de sa présence géographique (plus de 90 pays)», explique le spécialiste en technologies de paiement, en commentant ses réalisations financières au titre du troisième trimestre de cette année. D’ailleurs, HPS a pu réaliser une progression de 2,1% de ses revenus pour s’établir à 509 MDH, à fin septembre 2020. L’activité Services, impactée par le confinement et les mesures de l’état d’urgence sanitaire en France, a enregistré, quant à elle, une baisse moins marquée qu’au cours des deux premiers trimestres. À fin septembre dernier, les revenus de cette activité ressortent en baisse de 4,6%, contre 5,9% à fin juin. La croissance de l’activité Processing s’est accélérée durant ce trimestre de 24,4% à fin septembre (contre 17,8% à fin juin). Une montée en puissance soutenue par la solide performance de l’activité Paiement, absorbant ainsi l’impact du confinement sur l’activité Switching au Maroc.


Malgré les limitations de mobilité des équipes imposées par la crise sanitaire, l’activité Solutions a pu être maintenue à fin septembre 2020 quasiment au même niveau que l’année 2019. Par ailleurs, et en dépit de ces contraintes, le groupe a réussi à renforcer son portefeuille clients par la signature de nouveaux contrats majeurs, notamment avec Capitec Bank en Afrique du Sud.

Durant les neuf premiers mois de cet exercice, l’endettement du groupe a évolué avec le renforcement de la position de liquidité de sa filiale Acpqualife en France, avec un emprunt de 2,5 millions d’euros dans le cadre du dispositif PGE (Prêt garanti par l’État) obtenu au cours du second trimestre. Un financement qui a été obtenu avec un taux d’intérêt nul et un coût de la garantie de l’État limité à 0,25%, en vue de financer les éventuels retards de paiement en lien avec la crise sanitaire de la Covid-19. Au final, l’endettement du groupe, au terme du troisième trimestre 2020, n’a pas connu d’évolution significative comparativement au trimestre précédent. Concernant les perspectives, le management reste confiant quant à la très forte résilience du groupe et à l’impact limité de la crise sur ses activités. «L’évolution actuelle de l’industrie du paiement confirme les perspectives solides de HPS et de ses différentes activités», souligne le groupe. Aussi, HPS tient à poursuivre la mise en œuvre de ses orientations stratégiques tout en maintenant un système de gouvernance adapté à l’incertitude qui pèse sur l’ensemble des économies au niveau mondial.

En effet, le groupe a, malgré le contexte, assuré le déploiement de ses objectifs stratégiques à travers le maintien des efforts en R&D et le renforcement des revenus récurrents qui s’établissent à 319,4 MDH, en hausse de 14,6% représentant 63% des revenus consolidés à fin septembre 2020, contre 56% durant la même période de l’année précédente. 

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page