Éco-Business

Grand théâtre d’Agadir : Al Omrane adjuge les gros œuvres pour 62,4 MDH

Après l’ouverture des plis et l’achèvement des travaux de la commission, Al Omrane Souss-Massa a adjugé, le 25 avril, le marché des gros œuvres du Grand théâtre d’Agadir, d’un montant de 62,4 MDH, au groupement Urbagec, Polysol et Separator.

Comme annoncé par la Société Al Omrane Souss-Massa dans le cadre de son programme prévisionnel au titre de l’année budgétaire 2022, les travaux du Grand théâtre d’Agadir seront lancés au cours du deuxième trimestre. Al Omrane qui assure la maîtrise d’ouvrage déléguée de ce projet, dans le cadre du Programme de développement urbain (PDU) pour la période 2020-2024, en a confié les travaux de construction (notamment les gros œuvres, l’étanchéité et la charpente métallique) au groupement Urbagec, Polysol et Separator.

Pour rappel, quatre groupements et sociétés avaient soumissionné à cet appel d’offres, à savoir le groupement susmentionné et les sociétés Roudani, Jet Contractros et AHMA.

À l’issue de l’examen des dossiers administratifs, techniques et financiers (y compris la vérification des actes d’engagements), la commission, qui a achevé ses travaux le lundi 25 avril, a donc confié le marché (d’un montant de 62,4 MDH, au groupement Urbagec, Polysol et Separator. Selon Al Omrane Souss-Massa, la justification du choix de l’attributaire est motivée par l’offre la plus avantageuse.

En attendant le lancement effectif des travaux du Grand théâtre d’Agadir, Al Omrane Souss-Massa compte lancer deux autres appels d’offres au cours du quatrième trimestre 2022. Ils concernent les travaux électriques, de climatisation, de ventilation, de désenfumage, de plomberie et de sanitaire.

Renforcement des structures culturelles
Mobilisant près de 250 MDH, le Grand théâtre est situé sur le boulevard Mohammed V, voie structurante et interurbaine. Il constitue l’aboutissement d’une série d’équipements culturels et espaces récréatifs composant le grand projet d’aménagement du Parc urbain Al Inbiaat, qui s’étend sur 25 hectares.

Il s’agit du Théâtre de verdure, en cours de réhabilitation, qui formera avec ce dernier un noyau de l’offre culturelle et artistique de la ville, en plus du premier parking souterrain en cours de finition, ainsi que la médiathèque d’Agadir déjà lancée et la salle couverte Al Inbiaat.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la politique d’encouragement et de développement des infrastructures culturelles au niveau national et plus particulièrement à Agadir. D’une capacité de plus de 1.000 places avec d’autres salles de répétition et locaux de support, l’édifice sera construit sur 2 ha avec la réalisation d’un parking au sous-sol.

Le projet reflète la volonté de doter la ville d’un théâtre qui permettra de la hisser au rang des grandes métropoles du Royaume. Le Grand théâtre d’Agadir, en s’ajoutant aux autres projets prévus dans le cadre du Programme de développement urbain (PDU) pour la période 2020-2024, ne manquera pas d’enrichir l’offre culturelle de la ville.

1 MDH pour l’étude d’exploitation et de gestion
Bien que l’appel d’offres afférent à l’étude de la stratégie d’exploitation et de gestion du Grand Théâtre d’Agadir ait été déclaré infructueux à maintes reprises, la Société de développement touristique Souss-Massa compte relancer ce marché. Pour le moment, l’estimation de l’étude y afférente a été revue à la baisse, passant d’1,2 à 1 MDH.

L’ensemble des intervenants attache une importance particulière à ce que la préparation à l’exploitation du Grand théâtre se fasse parallèlement à la construction physique de l’ouvrage, de manière à ce qu’au moment de l’ouverture du théâtre, l’équipe de gestion soit en place et formée.

Ce qui permettra, par ailleurs, la programmation en temps voulu de l’agenda artistique de la saison d’ouverture ainsi que la sécurisation des budgets d’exploitation.

Dans le détail, l’étude nécessitera un délai maximal de huit mois avec une période d’accompagnement, hors délais d’approbation par le Maître d’Ouvrage. Elle s’articulera autour de quatre principales phases. La première, liée à la définition du positionnement général du Grand théâtre, porte sur l’analyse de l’offre culturelle et artistique de la ville d’Agadir et de la Région Souss-Massa.

Elle consistera en la réalisation d’un diagnostic quantitatif et qualitatif du secteur en plus de ses acteurs, ses potentialités ainsi que sa gouvernance. Il s’agit aussi d’analyser la demande et la politique culturelle en déterminant le public ciblé ainsi qu’un benchmark des cas de stratégies de gestion des grands théâtres.

Il est question aussi de définir le positionnement du Grand théâtre en tant que site culturel et touristique de référence.

Pour la seconde phase relative au montage juridique, institutionnel et financier de ce projet, elle concerne l’analyse des domaines d’intervention des parties prenantes intervenant dans la gestion des équipements culturels, notamment des théâtres.

Il est prévu le développement d’au moins deux modes de gestion,  la définition du business model du Grand théâtre d’Agadir et sa déclinaison en différentes activités. Pour la troisième phase afférente à la mise en œuvre d’un business plan décennal, elle englobe la réalisation du modèle organisationnel cible de gestion et d’exploitation.

En ce qui concerne la quatrième phase, qui porte sur l’élaboration des plans d’action de mise en exploitation de ce projet, elle permettra la mise en place de la structure juridique et du montage institutionnel cible. Il s’agit à présent d’élaborer le dossier de l’appel à manifestation d’intérêt pour le choix du futur gestionnaire du Grand théâtre et son accompagnement pendant une année.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page