Éco-Business

Grand-messe de la franchise en avril

La Fédération marocaine de la franchise organise, les 13 et 14 avril, la première édition du Franchise and Retail Forum à Casablanca.


Les 13 et 14 avril 2018, la Fédération marocaine de la franchise (FMF) et le cabinet de conseil ID Value organisent la 1re édition du Franchise and Retail Forum (FRF) à Casablanca. Cette édition, qui se tient autour du thème «Construire un pont entre l’industrie et le commerce pour plus de création de valeurs», traduit une conviction des professionnels de la franchise au Maroc. Pour un secteur employant plusieurs dizaines de milliers de personnes, il devient, en effet, primordial de se structurer autour d’un nouveau modèle économique. Le FRF se positionne ainsi comme une plateforme où non seulement les problématiques de ce pan de l’économie marocaine sont débattues, mais une occasion de proposer de véritables schémas de développement du secteur. Globalement, les points de vue des professionnels convergent, à ce propos, vers l’amélioration de l’offre, des techniques de vente, et de maîtrise de toute la chaîne de valeur. «Cet événement accompagne une dynamique sectorielle. Il a comme objectif de contribuer à créer des synergies entre les l’industrie et le commerce, comme le précise la thématique du forum. Cette dernière nous permettra de mettre en avant le potentiel de ce secteur et l’importance de l’industrialisation dans son évolution», souligne Amina Boussaoui, directrice associée de ID Value.

Un secteur au grand potentiel
Au cours du FRF, le cabinet Ipsos divulguera les résultats d’une étude qu’il réalise actuellement. À la lumière de ces résultats, les intervenants analyseront les opportunités de développement du secteur et de son potentiel inexploité. En tête de liste, l’industrialisation est considérée comme un levier de croissance au même titre que l’emploi, autre enjeu majeur auquel l’auto-entrepreneuriat et les réseaux de micro-franchises pourraient apporter un plus. Selon Nabil Abouzaid, directeur général du cabinet Ipsos, l’intérêt de cette étude est de faire un état des lieux du secteur de la franchise. «Ce secteur est très dynamique et cette étude permettra d’aider les opérateurs à trouver d’autres opportunités de croissance. C’est pour cela que nous disséquerons les problématiques et les difficultés auxquelles les professionnels sont confrontés», a-t-il déclaré. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page