Éco-Business

Grand Agadir : la SDL pour la mobilité urbaine entre en jeu

Créé en 2014, et opérationnel en 2017, l’Établissement de coopération intercommunale (ECI) du Grand Agadir sera remplacé, sur le plan de la mobilité et des déplacements urbains, par le Groupement de collectivités territoriales du Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements. Ce groupement a été créé en vertu du chapitre V de la loi organique n°11-14, relative aux régions, notamment l’article 154 qui stipule qu’«une ou plusieurs régions peuvent constituer, avec une ou plusieurs communes, une ou plusieurs préfectures ou provinces, un groupement dénommé «groupement de collectivités territoriales», doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, et ayant pour objet la réalisation d’une œuvre commune ou la gestion d’un service d’intérêt général pour le groupement». Ainsi, le Groupement de collectivités territoriales du Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements a été créé, en vertu d’une convention, qui a été déjà validée lors de la dernière session de juillet du Conseil Régional Souss-Massa. Sa mission porte sur la gestion de la mobilité urbaine et périurbaine, en plus des déplacements urbains sur l’ensemble du territoire du Grand Agadir et des communes avoisinantes.

Un budget annuel de 10 MDH
Outre la région Souss-Massa, la convention englobe les communes d’Agadir, Ait Melloul, Inzegane, Dcheira, Laqliaa, Biougra, Ait Baha et Oulad Teima. Le budget annuel, qui sera consacré à cette nouvelle entité, est de l’ordre de 10 MDH, dont cinq seront mobilisés par le Conseil régional Souss-Massa. Les autres communes participeront, en fonction de leurs populations, pour un reliquat de 5 MDH, qui se décompose comme suit : plus de 2 MDH pour la commune d’Agadir, 826.000 DH pour celle d’Ait Melloul, 626.500 DH pour Inzegane, 482.000 DH pour Dcheira, 429.500 DH pour Oulad Teima, 400.000 DH pour Leqliaa,182.000 DH pour Biougra et enfin 27.000 DH pour Ait Baha. Il va sans dire que ces contributions revêtent un caractère obligatoire pour chaque commune signataire. Cette convention permettra à la région Souss-Massa d’exercer ses compétences, en matière d’organisation du service de transport routier non-urbain des personnes, entre les collectivités territoriales situées dans la région.


La gestion du groupement sera régie par un conseil
Par ailleurs, l’Établissement de coopération intercommunale (ECI) du Grand Agadir continuera à exercer sa mission de gestion des déchets, à travers l’exploitation des décharges, y compris celle contrôlée de Tamellast en charge des déchets des communes relevant du Grand Agadir. La création de ce groupement de collectivités territoriales sera officialisée par arrêté de l’autorité gouvernementale chargée de l’intérieur, au vu des délibérations concordantes des conseils des collectivités territoriales concernées. Selon l’article 9 de ladite convention, la gestion du groupement sera régie par un conseil fixé par l’autorité gouvernementale chargée de l’intérieur. Les communes seront représentées en fonction de leurs contributions, avec un représentant chacune au minimum. Par ailleurs, il est à noter que l’Établissement de coopération intercommunale (ECI) du Grand Agadir est actionnaire majoritaire de la société de développement local « Grand Agadir pour la mobilité urbaine et les déplacements urbains » à hauteur de 59.96 %. Pour sa part, la région Souss-Massa détient 39.96 % des actions de ladite SDL, outre l’intérieur et trois communes, à savoir Agadir, Inzegane et Drarga qui en détiennent 0,3%, soit 20 actions.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page