Éco-Business

Gestion des risques. La SCR choisit la solution SAS pour répondre aux normes internationales de Solvabilité et de Rating

Depuis 2017, la Société Centrale de Réassurance (SCR) s’est pourvue d’une solution intégrée et automatisée de gestion des risques ERM (Enterprise Risk Management) déployée par le leader mondial de l’analytique SAS.

Spécialisée dans les couvertures en réassurance pour l’ensemble des risques (toutes les branches IARD, Vie, aviation, maritime, etc.) la SCR se développe au niveau national et international. Consciente de l’importance d’un ERM efficient dans un marché concurrentiel et mondialisé, la gestion des risques est inscrite au cœur du projet de transformation de la société. À cet effet, et afin d’accompagner son modèle de croissance et d’atteindre ses objectifs stratégiques, La SCR doit dans ce sens répondre aux exigences de solvabilité, qui s’avère être un élément crucial pour sa croissance, notamment vis-à-vis des normes européennes de Solvabilité II, ainsi que les systèmes de rating internationaux.

Pour y parvenir, l’acteur national a déployé la solution SAS. Ce dispositif lui permet d’identifier, d’évaluer, de maîtriser et de piloter l’ensemble des risques susceptibles d’affecter son activité à court et moyen terme et ainsi de confirmer sa solidité financière face aux aléas du marché de la réassurance.

«Le fait d’adopter la solution SAS représente un levier majeur de la transformation de notre société. Sophistiquée, intégrée et globale, la solution SAS pour la solvabilité et la gestion des risques répond aux besoins internes de la SCR et met en avant ses performances financières et sa légitimité, mais définit aussi les contours de sa stratégie des risques futurs. La SCR dispose aujourd’hui d’un système ERM automatisé et industrialisé qui se décline sur l’ensemble de ses activités» affirme Anasse Youssfi, Directeur ERM chez la Société Centrale de Réassurance.

Afin de déployer son dispositif ERM, la SCR a dû franchir plusieurs étapes, courant les dernières années. Il s’agit notamment de la conceptualisation d’un schéma global de fonctionnement de son activité, tout en alimentant sa solution ERM avec de nouvelles données. Au fil des ans, le dispositif de la SCR a gagné en fiabilité, tout en enrichissant ses données avec la création de nouveaux référentiels, garantissant ainsi, une meilleure performance de ses modèles de risques.

« Nous accompagnons la Société Centrale de Réassurance depuis plusieurs années dans la transformation de la gestion de risques liés à son activité. Grâce à la puissance de calcul de notre solution et à l’analyse transparente et efficiente qui en découle, la SCR affine sa méthodologie de risque, ceci, pour mener à bien ses projets de développement au quotidien », assure pour sa part, Khalid Benlyazid El Hassani, Responsable Régional chez SAS.

Globale, sophistiquée et intégrée… Les plus de la solution SAS

La solution de gestion des risques de SAS, présente plusieurs avantages dans le cadre de l’activité de la SCR. En effet, elle assure l’industrialisation des processus de calcul des métriques de Solvabilité II ainsi que l’adoption des meilleures pratiques internationales en matière de gestion des risques, en particulier par rapport au dispositif de Solvabilité II et aux traitements et calculs actuariels. Par ailleurs, elle permet d’affiner et automatiser les calculs de l’exigence de capital de la SCR, qui s’avère être un exercice assez lourd en termes de complexité de calculs et de volumétrie de données, mais aussi important pour mesurer le niveau de sa solidité financière.

A préciser que les capacités analytiques avancées de SAS simplifient les processus de consolidation et de traitements de données et fournissent aux utilisateurs des outils robustes pour accélérer et automatiser une large variété de scénarios opérationnels.

En outre, la solution de SAS assure une connexion entre l’ensemble des processus clé de la compagnie en termes de provisionnement, placement, calcul des exigences en capital, conduite du business plan, stratégie risque , et gestion actif-passif. D’ailleurs, la solution de SAS prend également en charge l’automatisation de la gestion actif-passif de l’opérateur, qui en tant que réassureur lui permet de gérer efficacement les risques bilanciels et financiers.

Aussi, permet-elle de calculer les provisions techniques selon des méthodologies actuarielles avancées et sophistiquées … De ce fait, le dispositif mis en place permet de calculer les projections futures du réassureur dans le cadre de l’exercice annuel de planification (Business Plan) selon une cartographie des risques disposant d’un niveau assez fin de granularité.

« A ce stade de déploiement de l’outil SAS, et à la veille du nouveau cadre réglementaire solvabilité basée sur les risques (SBR), la SCR est un précurseur par rapport aux autres acteurs marocains avec une démarche pensée, approuvée et automatisée, ce qui conforte sa résilience et son positionnement en tant que réassureur de référence dans le pays» confirme Anasse Youssfi, Directeur ERM chez la Société Centrale de Réassurance.

À préciser dans ce sens que les effets positifs de la gestion des risques de la SCR se reflètent dans une politique de provisionnement prudente et stable. Sa gouvernance est ainsi adaptée à ses activités en conformité avec la notion de second regard sous solvabilité II. Sa stratégie de développement est basée sur la proximité, la relation client et l’expertise technique, avec une politique de souscription basée sur la diversification des risques et la maîtrise des engagements.

Pour rappel, La SCR confirme sa solidité financière corroborée par les standards internationaux, notamment avec un ratio de solvabilité SII de 189% en 2022 en version ORSA (Own Risk and Solvency Assessment).

A propos de SAS :

La curiosité est notre code. Les solutions analytiques de SAS transforment les données en intelligence et inspirent nos clients dans le monde entier pour donner vie à leurs questions audacieuses et faire avancer le progrès.

SAS vous donne THE POWER TO KNOW®.

A propos de la SCR :

La Société Centrale de Réassurance est créé en 1960, par convention entre l’Etat et la Caisse de Dépôt et de Gestion qui est le premier groupe Financier qui détient la majorité du Capital avec plus de 94%. La SCR est la première compagnie de réassurance du marché marocain, avec plus de 70 % de part de marché.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page