Éco-Business

Foncier industriel : le CRI de Casablanca-Settat mène la réflexion

Le Centre régional d’investissement de Casablanca-Settat vient de lancer une grande réflexion autour du foncier industriel sur mesure mobilisant les représentants des principales parties prenantes.

La problématique du foncier industriel focalise l’attention des décideurs dans la Région Casablanca-Settat. Une large réflexion vient, en effet, d’être lancée à l’initiative du Centre régional d’investissement (CRI). Cette démarche activée sous la présidence du wali de la région, Said Ahmidouch, prend la forme de concertations public-privé pour concevoir et mettre en place une offre adaptée aux besoins actuels et futurs des opérateurs économiques industriels.


Sont mobilisés, dans ce cadre, acteurs publics et privés du secteur de l’industrie au niveau national et régional, fédérations industrielles, aménageurs développeurs, universités et experts. Objectif: élaborer une feuille de route régionale à même de répondre aux besoins des industriels et des investisseurs, en identifiant les leviers d’actions pour une offre régionale en foncier industriel adaptée et compétitive, est-il expliqué auprès du CRI de Casablanca-Settat.

L’enjeu est de taille, cette région représentant le premier pôle industriel du pays avec 48% du PIB industriel national. Certes, l’activité industrielle bénéficie de plusieurs programmes et incitations visant sa promotion, mais il fait face à plusieurs défis qui conditionnent son élan, notamment l’accès au foncier industriel sur mesure, déplorent les responsables du CRI.

C’est pourquoi un premier workshop a été initié pour inaugurer cette initiative de réflexion collective, en ligne avec les nouvelles prérogatives assignées aux CRI par la loi 47-18, relatives à la contribution à la planification stratégique du territoire et au développement d’une offre territoriale régionale.

Dans ce sens, un diagnostic complet de la situation du foncier industriel dans la région a été réalisé suivant une approche fédératrice, innovante et inclusive, notamment à travers une analyse approfondie de la data du CRI de Casablanca-Settat, ainsi que plusieurs visites de terrain auprès des associations des zones industrielles, d’opérateurs publics, d’aménageurs développeurs, etc.

Une enquête auprès de 200 opérateurs industriels de la région a été lancée et plus d’une dizaine de rencontres avec les fédérations industrielles et les différentes parties prenantes ont été tenues avec comme objectif d’identifier les axes stratégiques et les thématiques prioritaires autour desquels se sont articulés les travaux de ce workshop, à savoir la planification urbaine, l’offre en foncier industriel, la demande en foncier industriel et les vocations industrielles des territoires.

«Jouant le rôle de fédérateur et de lien entre les opérateurs économiques et les administrations, nous rassemblons pour la première fois toutes les parties prenantes du foncier industriel dans une démarche d’intelligence collective pour appréhender ce sujet aux multiples enjeux de la phase planification à la valorisation, en mettant l’accent sur l’adéquation de l’offre et la demande’», souligne Salmane Belayachi, directeur général du CRI de Casablanca-Settat.

Et d’expliquer que la démarche du CRI vient rappeler l’importance de sortir avec une vision stratégique et des recommandations innovantes afin de permettre un élan et une accélération industrielle à même de profiter des «low hanging fruits» de cette tectonique des marchés impulsée par un contexte post-covid-19 où des positionnements des chaînes de valeur vont s’opérer et les opportunités qui en découlent ne vont être saisies que par ceux qui vont bien négocier le virage et mettre toutes les chances de leurs côtés.

«Manifestement, le foncier vient en tête de liste des prérequis d’une propulsion du secteur industriel et d’impératifs de compétitivité et d’attractivité territoriale», commente Belayachi.

Les travaux de ce workshop donneront lieu à des synthèses et des recommandations qui seront recueillies dans un livre blanc, constituant les jalons pour une stratégie régionale en la matière. Faut-il le souligner, le foncier industriel sur mesure constitue un premier sujet sur lequel le CRI de Casablanca Settat a mené cette démarche fédératrice, avec comme ambition de lancer d’autres réflexions autour des facteurs clés de production dans un objectif de développer une offre compétitive, de renforcer l’attractivité de la Région Casablanca-Settat et de drainer des investissements créateurs d’emplois et de richesse.

Casablanca-Settat, fief de l’industrie et pourtant…

La région de Casablanca-Settat connait une pression foncière importante, due à plusieurs dimensions : la rareté et la cherté, ainsi que la difficulté dans la maîtrise de l’offre actuelle, l’inadaptation de l’offre actuelle avec les besoins spécifiques des industriels, le manque de visibilité sur la demande, la relation entre la planification urbaine et les vocations des différents territoires (provinces/préfectures) de ce territoire, les différents paramètres qui interviennent dans la planification des zones industrielles : économiques, juridiques, procédurales, etc.

Le sujet du foncier industriel est également un domaine complexe de par la multitude d’acteurs intervenant dans sa planification, son développement, sa commercialisation et son exploitation.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page