Éco-Business

Financement de l’économie : Attijariwafa bank excelle au premier semestre

Dans un contexte national et international difficile, Attijariwafa bank poursuit son engagement en accompagnant ses clients dans leurs projets.

Attijariwafa bank a financé 13.926 porteurs de projets pour un montant de 3,3 MMDH, atteignant une part de marché de 41% du total des crédits accordés par le secteur bancaire, dans le cadre de l’initiative «Intelaka» au 31 août 2022. C’est ce que confirme la banque marocaine dans le cadre de l’annonce de ses résultats financiers au titre du premier semestre de cette année. Attijariwafa bank affirme ainsi continuer «à mobiliser toutes ses ressources humaines, technologiques et financières pour accompagner, soutenir et financer les ménages, les très petites et moyennes entreprises, les porteurs de projets, les grandes entreprises locales et régionales et les institutionnels dans ses différents pays de présence». Et ce, malgré un contexte global difficile et incertain, marqué par le chevauchement de la pandémie et du conflit russo-ukrainien, ainsi que par le ralentissement de l’économie mondiale et le durcissement des politiques monétaires à l’international. De ce fait, cette mobilisation s’est matérialisée au Maroc par l’octroi, au premier semestre 2022, de 7,2 MMDH de crédits aux très petites et moyennes entreprises, mais aussi par l’accompagnement non financier, la formation et le conseil de 54.000 très petites entreprises et porteurs de projets au premier semestre, à travers le dispositif Dar Al Moukawil, portant le nombre de prises en charge, depuis le lancement du dispositif, à plus de 200 000 TPE et porteurs de projets.  La banque a, par ailleurs, enregistré une production au premier semestre 2022 de 5 MMDH de crédits aux ménages, contribuant à financer la consommation et l’accès au logement. Elle a aussi consolidé ses parts de marché globales des crédits à l’économie passant de 25,7% en juillet 2021 à 26% en juillet 2022.

L’activité progresse
S’agissant des performances financières, Attijariwafa bank a amélioré son produit net bancaire de 4,8%, atteignant ainsi 13,1 MMDH au terme du premier semestre. Malgré le contexte volatil, la banque a bénéficié d’une dynamique commerciale favorable en termes de collecte de l’épargne et de financement de l’économie.

Ainsi, les dépôts et les crédits à la clientèle consolidés s’établissent, respectivement, à 389,3 MMDH avec une hausse de 45,6% et 353,5 milliards en progression de 43,4%.  Par pôle d’activité, la hausse du produit net bancaire consolidé est principalement liée à la croissance de la contribution de la Banque de Détail à l’International avec 13,7% et de l’Assurance avec 30,5%.

Pour sa part, le résultat d’exploitation augmente de 14% pour s’établir à 5,7 MMDH. Ceci «grâce à une maîtrise accrue des coûts et à la normalisation progressive du coût du risque (-12,9%)», explique Attijariwafa bank dans ce sens. En outre, le résultat net consolidé s’élève à 3,8 MMDH, contre 3,2 MMDH au premier semestre 2021, soit une hausse de 18,7%. Pour sa part, le résultat net part du groupe ressort à 3 MMDH, contre 2,6 MMDH au premier semestre 2021, en croissance de 16,2%.

Pour ce qui est du bilan, la banque affiche une «solidité, couplée à des ratios de solvabilité et de liquidité en amélioration notable, ainsi qu’une rentabilité aux meilleurs standards». Ainsi le RoA s’établit à 1,23% à fin juin 2022 contre 1,1% à la même période l’année dernière. Quant aux RoE, il s’élève à 13,8% contre 12,1% à fin juin 2021.

Les @mbitions 2025 en marche
Pour rappel, courant cette année, la banque a continué l’exécution de son plan stratégique 2021-2025, baptisé «@MBITIONS  2025». Ce plan cible l’accélération de la transformation du groupe bancaire, dans un contexte en forte mutation. Trois principales ambitions ont ainsi été énumérés par le groupe. Il s’agit, notamment, du renforcement de sa position en tant que «groupe bancaire et financier africain leader, dans le but de générer une croissance responsable et durable dans ses régions de présence et sur de nouveaux territoires».

Attijariwafa bank veut aussi consolider sa position de banque relationnelle et citoyenne de référence, innovante, agile, compétitive et tirant profit de la transformation digitale, du bigdata ainsi que des synergies entre toutes les composantes du groupe. Et, également, poursuivre son alignement sur les standards internationaux en termes d’efficience opérationnelle, de maîtrise des risques et de conformité permettant ainsi d’assurer une croissance saine et pérenne. En tout cas, selon sa communication, la banque aborde le quatrième trimestre 2022 avec un engagement renouvelé pour continuer à soutenir ses clients, les communautés et les pays de présence en ces temps difficiles marqués d’incertitudes.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Ce que révèle le dernier rapport sur le branding Morocco



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page