Éco-Business

Fès : un budget supplémentaire de 62 MDH pour la commune

Le conseil communal de Fès reçoit un budget supplémentaire de 62 MDH, dont 15,6 MDH proviennent des taxes sur les terrains non bâtis (TNB) et 62,5 MDH de l’excédent du budget de 2021. Ces recettes permettront à la commune de concrétiser ses projets et d’honorer ses engagements envers ses partenaires.

La commune de Fès vient de programmer des recettes supplémentaires de 62 MDH au titre du budget de l’année 2022. C’est ce qui ressort de la première session ordinaire du mois de mai, organisée vendredi dernier par le Conseil communal de la ville.


Lors de cette rencontre, Abdesselam Bekkali, maire de Fès, a précisé que ces recettes vont permettre à la commune de concrétiser ses projets et d’honorer ses engagements envers ses partenaires. Dans le détail, 15,6 MDH des nouvelles recettes proviennent de la taxe sur les terrains non bâtis (TNB). Selon la commission des finances, ce montant sera principalement alloué au financement des engagements de la commune envers la société Al Omrane Fès.

Pour le financement des projets d’équipement dans la ville, la commune a programmé 62,5 MDH, générés de l’excédent du budget de 2021. 15 MDH de ce budget seront dédiés à l’aménagement des routes, 10 MDH à la création et l’aménagement des marchés communaux, 10 MDH aux complexes sportifs et 5,4 MDH à l’achat de véhicules au profit des services administratifs et technique de la commune de Fès.

Lors de cette rencontre, les membres du Conseil ont par ailleurs voté en faveur du règlement institutionnel de la Société de développement régional (SDR) «Fès-Meknès Events, animation et gestion du patrimoine». Doté d’un capital de 5 MDH et d’un statut juridique S.A, le capital de la société sera réparti sur 50.000 actions (100 DH/action).

La participation de la commune équivaudra à 4.000 actions, contre 35.000 actions pour le Conseil de la Région Fès-Meknès. Selon les termes du règlement institutionnel, la participation du Conseil de la région ne peut être inférieure à 34% du capital.

Le Conseil a également validé le règlement institutionnel de la Société de développement local (SDL) baptisé «Fès Mobilité». Dotée d’un capital de 2 MDH, réparti sur 20.000 actions, la participation de la commune de Fès sera à hauteur de 18.000 actions.

Cette SDL, qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de déplacements urbains (PDU), aura pour but d’améliorer l’infrastructure des déplacements en ville et permettra à la commune de mettre en œuvre les projets du PDU, validé en 2019 et réalisé par un bureau d’études moyennant une enveloppe de 8 MDH.

La nouvelle SDL sera chargée de la mise en place des projets du PDU de la ville. Il faut préciser que le PDU prévoit la mise en service de deux lignes de tramway, un itinéraire de BHNS, des trémies, en plus de l’élargissement des voies et des rocades.

Lors de cette session, les membres de la commune ont aussi validé, parmi les 22 points à l’ordre du jour, un projet de création d’une Commission pour l’équité, l’égalité des chances et de l’approche genre et un partenariat avec le bureau d’étude ABEK-Strategy pour la formation continue et l’organisation des concours lancés par la commune.

La commune a également validé un partenariat avec la Wilaya de la Région Fès-Meknès, la société Al Omrane et l’Office national des oeuvres universitaires, sociales et culturelles (ONOUSC) pour le financement et la réalisation d’un projet de construction d’un nouveau restaurant et d’une cité universitaire à Fès.

Nécessitant une enveloppe de 80 MDH, financé à hauteur de 70 MDH par ONOUSC et 10 MDH par la commune, ce projet permettra à la ville de se doter d’une nouvelle cité universitaire avec une capacité de 640 chambres (1.280 lits).

Réalisés sur une superficie de 24.000m², les travaux de la cité seront achevés en 2024.    La commune a également validé un projet de partenariat pour le financement du programme des bâtis menaçant ruine. Doté d’une enveloppe de 150 MDH, dont 70 MDH financés par le ministère de l’Intérieur, 70 MDH par le ministère de l’habitat et 10 MDH par la commune, ce projet sera réalisé sur une période de cinq ans (2022-2026)

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page