Éco-Business

Fès-Meknès : plus 1,96 MMDH pour 24 nouveaux projets socio-économiques

Le conseil régional de Fès-Meknès a adopté, lundi dernier, 24 nouveaux projets relatifs au contrat-programme État-Région d’une enveloppe de plus de 1,964 MMDH. Les principaux axes de ces projets concernent développement économique, social et culturel (623,6MDH), domaine du sport (510,4MDH) et les infrastructures routières (473MDH).

Le Conseil régional de Fès-Meknès a consacré sa dernière session à l’examen et l’adoption de 24 nouveaux projets relatifs au contrat-programme État région nécessitant une enveloppe de plus de 1,964 MMDH. Parmi ces derniers on trouve neuf projets concernant le développement économique, social et culturel dans la région pour 623,6 MDH, un projet dans le domaine du sport pour 510,4 MDH, quatre projets pour le renforcement des infrastructures routières pour 473 MDH, quatre autres dans les domaines de la formation et la création de l’emploi pour 249,7 MDH et six projets dans le secteur de l’agriculture pour 108,1 MDH.


Les principaux projets du contrat-programme portent notamment sur la création d’une unité moderne pour le traitement des margines dans la province de Taounate (40 MDH), la construction d’une unité moderne de stockage des oignons (31,6 MDH), l’aménagement des petites et moyennes hydrauliques (5 MDH) dans des communes de la province de Boulemane, la création d’un marché pilote des produits agricoles de terroir à Taza (10 MDH) et la création et l’équipement d’un marché pour bétail à Timhdit (6,5 MDH).

Ces conventions concernent également le dédoublement et l’élargissement de plusieurs routes à Sefrou, Ifrane et El Hajeb, la création d’une zone d’accélération industrielle dans la région, d’un Technopark à Fès, d’un pôle culturel, d’un centre régional d’information et de communication et d’un centre de promotion et de commercialisation des produits en cuivre dans le quartier artisanal Ain Noqbi. Les projets du contrat-programme concernent également le développement du tourisme écologique et culturel, notamment avec la construction et l’équipement de cinq centres de proximité pour la valorisation du tourisme de montagne, la création d’un incubateur régional de projets dans la région, d’un institut de formation dans les métiers de l’eau, de l’assainissement et de l’environnement. Lors de cette dernière session ordinaire du mandat, le président de la région, Mohand Laenser, a mis l’accent sur la nécessité de poursuivre la mobilisation collective, que ce soit au niveau des structures élues ou administratives, afin d’entamer la mise en œuvre effective de ces projets importants pour la région. «Ces projets vont porter, sans aucun doute, un changement important au niveau des infrastructures en général, et des structures d’accueil économiques, sociales, culturelles et environnementales dans la région», précise Laenser. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page