Éco-Business

Fès : la résilience du tourisme en cas d’école à l’USMBA

L’École nationale de commerce et de management de Fès a organisé, récement, une rencontre scientifique sur la situation de l’activité touristique  et les perspectives  de sortie de crise.

Les questions afférentes à la résilience et au management de l’économie du tourisme se posent avec toujours plus d’acuité, tant sur le plan de la conception qu’au niveau des actions concrètes. Dans ce cadre, le groupe de recherche «Management, communication, marketing et tourisme», de l’École nationale de commerce et de management relevant de l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès, a organisé, les 21 et 22 octobre, en partenariat avec l’Institut supérieur international du tourisme de Tanger, l’Université de Sorbonne Paris Nord et l’Association internationale de management du tourisme durable, la 7e édition du colloque international «Économie du tourisme et management des entreprises touristiques».

Le thème choisi en a été «Quelles réinventions de la réflexion et de l’action managériale, pour quelles résiliences des entreprises, des destinations et de l’économie du tourisme ?». Cette édition, qui s’inscrit dans le cadre des forums scientifiques internationaux sur «Le tourisme, l’économie et la gestion», organisés depuis 2015, a permis aux intervenants d’échanger sur l’activité touristique, notamment dans un contexte marqué par la pandémie de Covid 19 et les perspectives de sortie de crise, d’où le choix de la réflexion autour des questions de la résilience.

La rencontre a également permis aux participants d’examiner les mécanismes destinés à consolider la résilience du secteur et à affronter les crises probables et futures. Partant d’un contexte particulier, marqué par deux années de crise à l’échelle nationale et internationale, Abderazzak El Abbadi, directeur de l’École nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Fès, a souligné que la thématique de la résilience du secteur touristique est devenue de plus en plus importante, d’où la nécessité de s’ouvrir sur les chercheurs et les experts pour apporter des solutions permettant aux entreprises de renforcer leur compétitivité tout en faisant face aux crises futures. Il faut noter que le tourisme national s’est affirmé comme un secteur productif capable d’imprimer, par ses ressources culturelles et naturelles, un développement socioéconomique significatif et de générer des effets multiplicateurs sur le reste de l’économie.

Fort de ce potentiel, qu’il convient d’exploiter davantage, la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) a inscrit le secteur dans sa vision du Maroc de demain en recommandant, entre autres, le soutien aux initiatives entrepreneuriales, particulièrement pour le développement de TPME à portée locale.

Ce colloque, organisé parallèlement à la 4e édition de l’atelier doctoral «Économie et management des organisations», porte sur plusieurs axes dont «Réinvention managériale et résilience des entreprises touristiques», «Réinvention managériale et résilience des destinations touristiques», «Management touristique, réinvention managériale, et tourisme alternatif».

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page