Éco-Business

FEC : le Fonds poursuit sa mobilisation des ressources financières

34%, telle est la hausse des engagements des prêts du Fonds d’équipement communal (FEC) à fin septembre de cette année. Cette progression marque ainsi la reprise de l’activité des collectivités territoriales et le lancement de nouveaux projets.

Les engagements de prêts du Fonds d’équipement communal (FEC) ont atteint plus de 2,6 MMDH à fin septembre 2022, affichant une progression de 34% par rapport à la même période de l’année dernière. Cette hausse démontre que le secteur public est davantage demandeur de financement.

D’ailleurs, le FEC explique dans le cadre de la publication de ses résultats que les 34% sont principalement dus à la reprise de l’action des Collectivités territoriales observée suite au renouvellement de leurs bureaux, et le démarrage de la phase de mobilisation des ressources financières pour la réalisation de leurs projets, impactant ainsi le niveau des engagements de prêts auprès de la banque.

Pour rappel, l’activité de prêts avait été marquée, en 2021, par un ralentissement conjoncturel de la cadence d’engagement de nouveaux projets, en lien avec le contexte électoral. Cela dit, «les décaissements de prêts ne sont pas impactés aussi rapidement au regard des délais d’exécution des projets», affirme-t-on auprès du FEC. Ces derniers s’établissent, ainsi, à 1,8 MMDH à fin septembre, affichant un repli par rapport à la même période de l’année dernière (1,94 MMDH).

Par ailleurs, à travers ces décaissements de prêts, le FEC a participé au financement de plusieurs projets dans différents secteurs d’intervention. Il s’agit, en l’occurrence, des infrastructures routières et des équipements spécialisés. Ces projets ont, de ce fait, représenté près de 50% du volume global des décaissements de prêts à fin septembre 2022.

S’agissant des créances sur la clientèle, elles se sont établies à près de 26 MMDH, au titre du troisième trimestre de cette année, marquant une hausse de 2% par rapport à la même période de l’année dernière. Pour sa part, le Produit net bancaire du FEC ressort en évolution de 4%, par rapport à fin septembre 2021, pour atteindre 489 MDH.

Cela reflète «la qualité du portefeuille de prêts ainsi que la poursuite de l’optimisation des ressources financières mobilisées par la banque, à date», estime le FEC dans le cadre de ses résultats semestriels. L’on apprend également que le Fonds a attribué un financement à 53 projets.

De plus, dans le cadre de sa politique Environnementale et sociale (E&S), le FEC procède systématiquement à l’évaluation des risques E&S des projets soumis à son financement. Son rating E&S résultant de l’évaluation des 53 projets attribués fait ressortir que la quasi-totalité de ces derniers, soit 98%, correspond à des projets classés dans les «Catégories D ou C».

Cette catégorie regroupe les projets présentant des risques minimes et facilement maîtrisables. En tant que banque dotée d’une mission d’utilité collective, le FEC finance le secteur public local et veille au renforcement de l’expertise locale et à la promotion d’investissements locaux porteurs de valeur ajoutée. La banque propose à ses clients des produits et services adaptés à leurs besoins, en plus de l’assistance technique nécessaire pour le montage et la mise en œuvre de leurs programmes et projets d’investissement.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page