Éco-Business

Fayssal Allali : “La numérisation des procédures de travail est devenue un enjeu majeur”

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Fayssal Allali.
Directeur général du groupe Allali

La crise sanitaire a permis au groupe Allali de réétudier les comportements et les besoins chez ses acquéreurs ainsi que de revoir la conception de ses programmes résidentiels.


Comment jugez-vous la résilience du secteur de l’immobilier face à la crise sanitaire ?
Le secteur de l’immobilier a été touché directement par la crise sanitaire liée à la Covid-19. Nous avons assisté à une chute brutale du chiffre d’affaires durant les 3 premiers mois de la crise. La cadence de production a été très lente. Malgré cette année «chaotique», le marché de l’immobilier s’est montré résilient, ce qui prouve que la pierre reste un investissement fiable et pérenne. D’ailleurs, en début de déconfinement au mois de juin dernier, nous avons senti une petite reprise et une grande volonté d’acquisition et nous avons dû revoir notre stratégie de commercialisation et de communication en utilisant de plus en plus les nouvelles technologies de l’information, notamment le digital : programmation de visites physiques/online. Ce dispositif d’adaptation, appuyée par les mesures prises par l’État, notamment la réduction des droits d’enregistrement au profit des acquéreurs, a permis au secteur de survivre, mais aussi à redresser les transactions en donnant un nouveau souffle au business.

Selon vous, quand la relance sera-t-elle effective ?
Il est trop tôt pour parler de relance, mais nous pouvons parler d’adaptation au contexte actuel. À ce titre, cette crise sanitaire nous a permis de réétudier les comportements et les besoins chez nos acquéreurs ainsi que de revoir la conception de nos programmes résidentiels, motivée par l’amélioration des espaces de vie à l’intérieur des logements et la mise en valeur des espaces extérieurs (terrasses/balcons/jardins). Par ailleurs, nous avons tous constaté, durant cette crise sanitaire, que la chute des ventes n’a pas touché de la même manière les projets immobiliers bénéficiant d’emplacement de choix, comparés à d’autres aux emplacements moins avantageux, tous standings confondus, d’où la nécessité, à mon avis, de concentrer les investissements sur les axes répondant au mieux aux besoins de la clientèle. Tout cela accompagné évidemment par l’ajustement de la stratégie marketing et commerciale.

Quel est, selon vous, le profil de l’acquéreur marocain ?
L’immobilier avant tout répond à la nécessité chez les acquéreurs de se loger. Et cette nécessité persiste même en crise sanitaire. Et aujourd’hui nous sommes face à un acquéreur marocain de plus en plus averti, exigent par rapport au logement recherché, un consommateur à l’affut des nouvelles tendances, il cherche en permanence à améliorer sa qualité de vie, et même le confort de sa famille. La crise actuelle a créé ou plus précisément mis en exergue chez lui de nouvelles exigences dans sa prise de décision telles que l’importance des espaces extérieurs comme les balcons terrasses et autres jardins, la connectivité du logement, la proximité des centres de vie, mais aussi celle des espaces intérieurs, les clients cherchent de plus en plus des appartements relativement plus spacieux.

Comment la digitalisation a-t-elle aidé le secteur à faire face à la crise ?
La numérisation des procédures de travail est devenue un enjeu majeur dans la plupart des secteurs pendant cette période de crise sanitaire, dont celui de l’immobilier. Une transformation digitale n’a jamais été autant une priorité, c’est devenu aujourd’hui une question de survie dans le secteur de l’immobilier. Donc il était important pour nous de penser à adapter notre stratégie marketing et commerciale pour pouvoir atteindre nos clients et prospects là où ils se trouvent aujourd’hui, par le biais d’une communication digitale. Le Groupe Allali a massivement investi dans le digital et les outils de communication, ce qui nous a permis d’avoir de grandes opportunités commerciales : Programmation des RDV online et visites virtuelles, réadaptation de nos vitrines web et landing page, réactivité en traitement des demandes, génération de leads qualifiés à travers des campagnes digitales, et fidélisation des clients. En cette période de crise sanitaire, nous avons essayé de recentrer toutes les actions digitales pouvant générer des résultats et du ROI. Toutefois, nous avons constaté qu’il était important d’opter pour une stratégie d’influence marketing afin d’établir des relations avec notre communauté, et même nos clients dans un monde de distanciation sociale.

Quelles sont vos projets à venir ?
Notre priorité sera la poursuite du déploiement de la stratégie digitale au sein du Groupe Allali, afin d’être plus présents, réactifs et disponibles pour nos clients. Notre premier objectif est de satisfaire nos clients en développant des relations de proximité, ainsi que de révolutionner nos processus, et notre métier.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page