Éco-Business

Environnement : Un hammam consomme 1,5 tonne de bois et 125 m³ d’eau par jour

 

Les hammams traditionnels occupent une place importante dans le tissu urbain marocain, mais ces hammams nuisent, dans la majorité des cas, à l’environnement puisqu’ils consomment de grandes quantités d’eau et de bois, dégageant ainsi des eaux usées et des gaz à effet de serre.

Un seul hammam consomme, en moyenne, 1,5 tonne de bois et 125 m³ d’eau par jour. Dans ce contexte, il devient de plus en plus urgent de mettre en place des solutions innovantes à destination des hammams écologiques pour limiter leurs impacts sur l’environnement. Le projet «Eco-Hammam» constitue une réponse optimale aux défis environnementaux imposés par les hammams traditionnels. Il s’agit d’un projet intégré de par sa vocation environnementale et scientifique.

S’inscrivant dans le cadre de la convention de partenariat conclue le 5 juin 2015 entre la Fondation Lydec et l’Association de recherche-action pour un développement durable, le projet sera implémenté en premier lieu dans la commune de Dar-Bouazza, connue par le nombre important des projets d’habitat économique et sa forte croissance démographique.

Le projet s’étale sur trois ans pendant lesquels chercheurs et experts de Lydec s’associeront pour réussir sa mise en place. La première année du projet sera consacrée à l’état des lieux des hammams traditionnels, en réalisant des enquêtes de recensement et d’évaluation des nuisances. La seconde année se concentrera sur un site pilote pour concevoir des prototypes sur les deux volets, eau et énergie. La dernière année verra la mise en place d’un monitoring et d’une optimisation des procédés adoptés, ainsi que la discrimination et la formation des acteurs.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page