Éco-Business

Entretien avec Benoît Vaillant. Directeur Général Délégué Aluminium du Maroc

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Comment jugez-vous le potentiel de la région TTA ?
La région présente de nombreux atouts déjà exploités, et d’autres qui restent encore à mettre en avant et à développer. Nous citons les efforts réalisés sur les infrastructures portuaires, routières et ferroviaires qui ont contribué à fluidifier les échanges. Ils ont accompagné le développement des zones industrielles et l’installation des entreprises liées aux écosystèmes de l’automobile, de l’aérospatial, des services nécessaires et connexes à ces secteurs, en complément des secteurs textile et agricole déjà présents. La situation géographique est aussi l’un des atouts majeurs de la région permettant d’atteindre l’Europe en 2 à 5 jours, mais aussi d’être reliée à une centaine de pays connectés au port Tanger Med.

Quel est l’apport du Groupe dans le développement de la région ?
Aluminium du Maroc est riche de ses 45 années d’expérience depuis sa création en 1976 au travers des trois sociétés Aluminium du Maroc, Jacob Delafon et Industube. Ces sociétés créées en partenariat avec des acteurs reconnus mondialement dans leurs domaines, ont permis la transmission d’un savoir-faire précieux qui est aujourd’hui celui du Groupe et de ses collaborateurs. Il compte aujourd’hui trois sociétés industrielles, Aluminium du Maroc, Industube et Afric Industries, ainsi qu’une foncière immobilière abritant les sites de distribution et showroom. Il est fort de ses 650 collaborateurs et a été parmi les pionniers de la mise en avant de la qualité, de la transparence et des avantages sociaux. C’est en s’inscrivant dans son contexte régional et en étant un acteur social de premier plan, que le Groupe contribue, à son échelle, au développement de la région.


Quel taux d’intégration locale pour l’industriel marocain ?
En dehors des intrants de production non disponibles dans le royaume, ou encore de prescriptions spécifiques émanant de nos clients partenaires impliquant des importations, l’intégralité des ressources sont approvisionnées localement.

En termes de politique RH, quelle est votre stratégie ?
Nous pensons que les valeurs fondatrices du Groupe, de respect, engagement, responsabilité et confiance, sont durables. Parallèlement les organisations comme toute personne, ont besoin de se projeter dans un avenir qui offre des gages de confiance et d’épanouissement. Partant de ces deux principes, l’enjeu est de mettre en place un projet où chacun va pouvoir s’inscrire et participer à sa mise en œuvre. Au-delà des stratégies RH et de ses dispositifs qui sont nécessaires pour recruter, intégrer, former et motiver, c’est l’alignement des hommes et des femmes du Groupe avec ces principes, et au travers du projet d’entreprise, qui est recherché.

Comment se porte l’activité du Groupe à la lumière de la crise sanitaire ?
Le Groupe est positionné sur des secteurs dans lesquels les besoins restent élevés. La crise sanitaire a eu des impacts négatifs sur la demande tant localement qu’à l’export, principalement au second trimestre 2020. Cette demande est ensuite repartie à la hausse, l’enjeu actuel est de maintenir une qualité de service performante dans un contexte de tensions logistiques, elles-mêmes liées à cette reprise de la demande au niveau mondial. Les modèles de gestion et de management des ressources tels qu’ils sont enseignés depuis les années 1970 montrent leurs limites, lorsqu’une crise touchant l’offre et la demande, se présente.

L’expérience récente a mis en exergue les limites de l’optimisation à outrance de la Supply Chain, de flux tendus et de juste-à temps. C’est en étant capable de mettre en place des structures et processus de décisions flexibles, en interne, mais aussi en amont et en aval de ses propres activités, que les organisations seront pérennes, et sauront traverser ces perturbations. Aujourd’hui Aluminium du Maroc jouit d’un carnet de commandes soutenu et s’organise pour résister à la pression concurrentielle. Les investissements se poursuivront pour accompagner le développement de nos partenaires, et garantir au Groupe les moyens technologiques et humains nécessaires pour asseoir son positionnement.

Avez-vous revu votre stratégie de croissance dans ce sens ?
La stratégie de croissance du Groupe prévalant avant la crise sanitaire, s’inscrit dans une logique pluriannuelle et combine des approches de diversification géographique et secteurs d’activités ciblés. Les fondamentaux de la demande, mais aussi du Groupe, permettent d’aborder raisonnablement la période à venir, les plans de développement sont donc confortés. Nous veillerons à tirer les enseignements de cette crise dans le management de nos ressources pour gagner en robustesse en prévision de chocs futurs.

Quels sont les avantages que vous procure la région en termes de croissance ?
Le développement économique régional permet aux acteurs de s’inscrire dans un mouvement vertueux, grâce aux écosystèmes et aux objectifs d’intégration locale. Pour l’export, ce sont le positionnement géographique et les infrastructures qui constituent des leviers pour toute organisation qui se donne les moyens de toucher de nouveaux marchés au Nord comme au Sud. Les implantations d’entreprises dans la région se sont accompagnées de la constitution d’un bassin d’emploi offrant des compétences nouvelles acquises par des ressources humaines qui les transmettent au cours de leurs évolutions et mobilités professionnelles. C’est une opportunité pour des groupes implantés depuis plus longtemps dans la région.

Quelles sont vos perspectives de développement post-Covid-19 ?
La très bonne gestion de la campagne vaccinale, combinée aux plans de soutien et relance de l’économie, s’ajoutent aux signaux de reprise d’activité déjà engagés au second semestre 2020. Nos perspectives actuelles et post Covid sont de consolider les positions du Groupe, de leader ou d’acteurs majeurs selon ses métiers. Les investissements récents en extension de capacités dans le métier de l’aluminium connaissent une évolution satisfaisante. La stratégie de diversification géographique sera poursuivie en Europe, mais aussi en Afrique, au travers des sociétés filiales au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Le Groupe poursuivra aussi ses efforts et ses investissements dans la capitalisation du savoir et son actualisation constante en faveur d’une plus grande valeur ajoutée dans la qualité de service proposée aux clients.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page