Éco-Business

Enseignement supérieur : L’ESSEC inaugure son campus Afrique-Atlantique

L’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) a officiellement ouvert les portes de son nouveau campus Afrique-Atlantique et mise tout sur la francophonie et le potentiel de croissance qu’offre le continent.


Après Singapour, c’est au tour du Maroc d’acceuillir un campus signé École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), établissement prestigieux créé en 1907. Inaugurée officiellement par Lahcen Daoudi, ex-ministre de l’Enseignement supérieur et actuellement ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Jean-Michel Blanquer, directeur général ESSEC Business school, v, ambassadeur de France à Rabat et Mohamed Sadiki, maire de Rabat, le campus, baptisé «Afrique-Atlantique» se situe à Sidi Bouknadel, entre Salé et Kénitra et s’étale sur 6.000 m². Il comprend 12 salles de cours, 2 amphithéâtres, 24 bulles, 1 studio vidéo, 1 Knowledge Lab, 1 espace pédagogique, 1 bibliothèque et deux bâtiments composés de 30 chambres doubles et 20 chambres simples. D’une capacité de 500 étudiants, il en recevra une centaine lors de la première année (40 nouveaux inscrits, 15 hébergés par l’Université internationale de Rabat et 60 du campus de Cergy en France). Ces étudiants bénéficieront d’une bourse de 2.000 euros/an.

Le corps professoral de l’ESSEC Afrique-Atlantique est réparti entre professeurs marocains et français qui enseigneront les matières du Global BBA. D’autres filières seront dispensées au fil des promotions. Thierry Sibieude, directeur général de l’ESSEC Afrique-Atlantique, a déclaré à ce propos que «le choix du Maroc est tout à fait naturel. Tout d’abord, la France et le royaume sont partenaires à plusieurs niveaux. Deuxièmement, les Marocains constituent l’une des communautés d’étudiants les plus importantes de l’école». Et de poursuivre : «L’objectif est de permettre à tous nos étudiants d’aborder ensemble des grands défis du développement du continent ainsi que les enjeux économiques internationaux. Nous comptons pour cela sur notre réseau d’anciens, qui ont atteint un niveau de responsabilité très élevé».

La business school propose un Executive MBA et de la formation continue, notamment autour d’un master Management des villes, des territoires et de l’immobilier, dispensé avec l’Université internationale de Rabat depuis novembre 2016 ainsi qu’une formation doctorante élaborée en partenariat avec l’École Centrale Casablanca.   

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page