Éco-Business

Écosystèmes pharmaceutiques: 11 MMDH de chiffre d’affaires additionnel

Ces contrats de performances ont été signés par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid, le ministre de la Santé, Elhaussaine Louardi et les présidents des associations professionnelles concernées./MAP

Les écosystèmes pharmaceutiques ont été lancés jeudi à Rabat. De l’avis du ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, ils permettront d’augmenter le chiffre d’affaires direct du secteur d’environ 11,1 MMDH.
 
Trois contrats de performance ont été signés, jeudi à Rabat, pour accompagner le déploiement des écosystèmes pharmaceutiques mis en place dans le cadre du Plan d’accélération industrielle (2014-2020).
Ces contrats, signés par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid, le ministre de la Santé, Elhaussaine Louardi et les présidents des associations professionnelles concernées. Essentiellement, ces conventions couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur de production de médicaments et de dispositifs médicaux.


«Le moment est venu pour un fleuron de l’industrie nationale de faire valoir son savoir-faire historique, développé depuis 50 ans, et d’exploiter sa base de production pour s’inscrire dans un nouveau paradigme de développement», a confié à l’occasion Moulay Hafid Elalamy. 

 
IDE et formation

Le ministre soutient que le Maroc est aujourd’hui capable d’assurer une production aux standards internationaux, tout en offrant aux opérateurs du secteur des coûts de production compétitifs et une proximité aux grands marchés de consommation. 

À terme, les écosystèmes pharmaceutiques permettront d’augmenter le chiffre d’affaires direct du secteur d’environ 11,1 MMDH et de créer entre 4.700 et 5.000 nouveaux emplois directs. Ils vont générer également une valeur ajoutée et un excédent commercial additionnels, respectivement de près de 4,2 et 7,8 MMDH, a souligné Moulay Hafid Elalamy. 

Quant aux mesures d’accompagnement prévues pour les entreprises du secteur, elles portent sur le déploiement d’un plan de démarchage des IDE, à travers notamment des centres de recherche et universités internationales, des producteurs d’appareils et équipements électroniques. Un plan de formation couvrant 100% des écosystèmes est aussi prévu ainsi que l’introduction de la préférence nationale dans les appels d’offres publics.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page